Merkel dit oui au taxi volant d’Airbus et d’Audi Produits

Des taxis volants devraient être testés dans la ville d'Ingolstadt, siège du constructeur Audi.   © Airbus Audi
Actualites

Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Nouvelle dimension de la mobilité. En Allemagne, la chancelière Angela Merkel a signé une lettre d’intention avec les représentants d’Audi (groupe Volkswagen) et d’Airbus pour tester des taxis aériens dans la ville d’Ingolstadt et ses environs. La cité bavaroise abrite en effet le siège du constructeur Audi. Ce projet a pour but de désengorger le trafic routier et de donner un coup de pouce à l’industrie du pays. «Les taxis volants ne sont plus une vision, ils peuvent nous emmener vers une nouvelle dimension de la mobilité», a déclaré le ministre des Transports allemand, Andreas Scheuer. «Il y a une opportunité énorme pour les entreprises et les jeunes pousses qui développent déjà cette technologie très concrètement et avec succès.» Présenté en mars dernier lors du salon automobile de Genève, Airbus et Audi, en association avec Italdesign (groupe Volkswagen) avaient dévoilé un prototype combinant un drone à une voiture électrique. Baptisé Pop.Up Next, le concept se compose d’un adav (aéronef à décollage et atterrissage verticaux) quadricoptère, produit par Airbus, et d’une citadine deux portes, conçu par Audi.

Conduite autonome et électrique. Le concept Audi / Airbus repose sur l’idée d’un «pod» (nacelle) à deux places pouvant être monté sur un châssis à quatre roues et disposant d’une technologie de conduite autonome pour les déplacements réguliers sur route. Le pod peut aussi se greffer sous un drone quadcopter pour survoler la ville. Les engins sont électriques et autonomes. Les deux constructeurs n’ont apporté aucune précision sur la vitesse, l’altitude ou l’autonomie, ni sur la date des premiers tests. L’intérieur du prototype se signale pour l’instant par l’absence de contrôle de conduite ou de vol. À la place, les passagers disposent d’un écran tactile de 49 pouces qui s’étend toute la largeur de la cabine. Le système d’info-divertissement comprend également la reconnaissance vocale et faciale. «Pop.Up Next représente la vision ambitieuse qui pourrait définitivement changer notre vie urbaine l’avenir», avait déclaré Bernd Martens, membre du conseil d’administration d’Audi, lors du salon de Genève. Il est probable que les premiers modèles testés ne soient pas aussi sophistiqués.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.