Naissance de France Urbaine Territoires

JFB  
Actualites

Les Collectivités

Jean-François Belanger

En présence de Manuel Valls, Premier ministre, et d’André Vallini, Secrétaire d’Etat à la Réforme Territoriale, France Urbaine a été portée sur les fonds baptismaux, le 6 novembre à Lyon. Il s’agit d’une nouvelle association issue de la fusion de l’ex-Association des Communautés Urbaines de France (Acuf) et de l’ex-Association des Maires des Grandes Villes de France (AMGF).

Elle est présidée par Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, jusque là président de l’AMGF. Son président délégué est Gérard Collomb, maire de Lyon, président de la Métropole de Lyon et ex-président de l’Acuf. Dans la gouvernance de France Urbaine, on retrouve Jean-Louis Fousseret (Besançon), Christian Estrosi (Nice), André Rossinot (Nancy) et François Cuillandre (Brest). 

Cette initiative s’inscrit dans une période de baisse sensible des dotations de l’Etat aux différentes collectivités territoriales, « estimée, pour Lyon, autour d’un milliard d’euros d’ici à 2020, ce qui ne sera pas sans conséquence sur le montant des investissements publics« , selon Gérard Collomb.

Dans ces conditions, peut-on envisager des économies de la part de France Urbaine ? « L’effectif de 15 salariés issu des précédentes structures sera maintenu, les économies viendront de la rationalisation de l’action« ,  répond Jean-Luc Moudenc. France Urbaine, dont le siège est situé rue Joubert dans le 9e arrondissement de Paris, représente environ 30 millions d’habitants, et la moitié du PIB français.

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.