Navya dévoile son robot taxi Stratégie

Dévoilé le 7 octobre à Saint-Denis, l'Autonom Cab sera en démonstration au Consumer Electronics Show de Las Vegas, en janvier.   © DR
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

La rédaction

Blocages réglementaires. 100% électrique et sans conducteur, l’Autonom Cab de Navya a vocation à remplacer les taxis et autres VTC. Le véhicule, dévoilé le 7 octobre à la Cité du Cinéma, à Saint-Denis, fera ses premiers essais à Paris dans le quartier des Invalides dès le début de l’année 2018… avec à son bord uniquement du personnel Navy. Mais le patron de l’entreprise, Christophe Sapet, en est convaincu : la réglementation va accompagner le progrès technologique et permettre bientôt à ces véhicules autonomes de s’insérer dans la circulation. Avec ses 6 places, l’Autonom Cab pourrait ainsi être utilisé comme taxi individuel ou collectif. Navya fournit également les outils logiciels permettant de localiser la navette et de commander son trajet, ainsi que les services associés comme la supervision, indispensable en cas d’incident.

Expérimentations au printemps 2018. Une centaine de véhicules seront bientôt disponibles, et les expérimentations devraient débuter dès le printemps. L’Autonom Cab sera aussi proposé à la vente, aux alentours de 250 000 euros l’unité. Bardé de technologie embarquée, le robot taxi peut circuler à 70 km/h. Il est conçu pour fonctionner une dizaine d’heures d’affilée et parcourir environ 200 km. Parmi les clients potentiels, Christophe Sapet identifie les collectivités locales et les opérateurs de transport, à l’instar de Keolis, partenaire et actionnaire de Navya. L’Autonom Cab est la 3e génération de véhicules développés par Navya, et vient s’ajouter à la navette autonome Arma. Navya, qui vient d’installer une unité de production aux Etats-Unis et d’agrandir ses installations lyonnaises, prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2017, contre 4 millions en 2016.

Sandrine Garnier

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.