Navya enregistre les premiers effets de sa réorientation stratégique

Navya ambitionne d'être l’acteur de référence pour la fourniture de système de conduite autonome de niveau 4   © MF
Actualites L'actualité Non classé

Marc Fressoz

Le rouge toujours. Le changement de direction et de stratégie intervenu début 2019 n’a pas encore eu le temps de produire ses effets sur les performances du constructeur de navettes autonomes. Ses comptes sont restés dans le rouge. La PME lyonnaise a perdu 32,3 M€ en 2019 contre 18,1 M en 2018. Le chiffre d’affaires, lui, est également en recul mais de façon moins spectaculaire à 15 M€ l’an passé, contre 19 un an plus tôt. Toutefois, à l’occasion de la présentation des résultats de l’entreprise, le 24 mars, le président du directoire, Étienne Hermite, a souligné une «structure financière renforcée». Fin 2019, l’entreprise pouvait en effet compter sur une trésorerie de 19 M€.  S’ajoutent cette année 11,9 M€ de plus, venus d’une nouvelle émission de dette obligataire (10 M€) souscrite par le sud-coréen ESMO Corporation et complétée d’une dotation de 1,9 M€ de Dubai World Challenge for Self-Driving Transport. Autre motif d’espoir: le poids plus important de l’activité de services, de nature à assurer des revenus réguliers. Ils pesaient 19% en 2019 contre 12% du chiffre d’affaires de Navya un an plus tôt. Il faut dire aussi que les ventes des Autonom Shuttle, seuls véhicules au catalogue, ont marqué le pas. Navya en a livré 43 contre 63 l’année précédente, les États-Unis étant le premier marché avec 22 véhicules vendus. Au total, 159 navettes Navya circulent à ce jour dans le monde.

Vers le niveau 4. Le groupe fait rapidement allusion, dans son communiqué, à la pandémie du Covid-19. Il estime difficile d’«anticiper (…) les impacts d’ici la fin de l’année» et, fort de sa trésorerie, maintient son cap. Les efforts sont prévus sur la R&D. La PME lyonnaise annonce «à partir du 1er semestre 2020, les premiers tests de mise en service en autonomie complète de niveau 4 (sans opérateur de sécurité à bord) de sa navette et du véhicule Tract» développé pour les marchandises avec Charlatte Manutention. Navya veut être «l’acteur de référence pour la fourniture de système de conduite autonome de niveau 4».

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.