Neutralité carbone : vers un référentiel crédible et engageant Stratégie

Le 23 mai, le président de la République, Emmanuel Macron, a reçu les patrons des géants du numérique.   © DR
Actualites

Les Opérateurs

La rédaction

Co-construction. Créée à l’initiative du cabinet de conseil Carbone 4, l’Alliance Net Zero rassemble des grandes entreprises françaises telles que la RATP, EDF, Engie, L’Oréal et Orange, et devrait s’étoffer dans les semaines qui viennent. L’objectif de ce collectif est de se fixer des règles exigeantes et engageantes en termes de neutralité carbone. « Nous souhaitons aller au-delà des compensations classiques, résume Renaud Bettin, manager au sein de Carbone4. Il faut faire évoluer les pratiques, en agissant sur les trois blocs de la chaîne de valeur de la neutralité carbone : la comptabilité des émissions ; les solutions à mettre en œuvre pour les réduire ; et le traitement des émissions résiduelles. » Les travaux de réflexion seront supervisés par un conseil scientifique. L’objectif est d’aboutir à un référentiel commun fin 2018, à l’occasion de la Cop 24.

Tech for Good. La RATP a annoncé sa participation à Net Zero lors du sommet Tech for Good, organisé à l’Elysée le 23 mai, à la veille de l’ouverture du Salon Viva Technology, à Paris. Le président de la République, Emmanuel Macron, a reçu les patrons des géants du numérique, pour les convaincre de s’engager en faveur des « biens communs » tels que l’éducation, l’emploi, la santé, ou la lutte contre le changement climatique.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.