Niort choisit l’électrique pour ses navettes de proximité

Trois Minibus E60 Rampini/Négobus vont entrer en service dans le centre-ville niortais.  
Actualites

La rédaction

3 véhicules E60 Rampini/Négobus. «Jusqu’en décembre dernier, notre parc était entièrement diesel. Il est important pour nous de regarder la manière dont on va faire évoluer notre matériel», souligne Alain Lecointe, élu délégué aux transports au sein de l’agglomération niortaise (Deux-Sèvres). L’acquisition récente de navettes électriques, trois E60 Rampini/Négobus de 34 places dont 10 assises qui vont remplacer les deux Mercedes Cytios, et un Fiat City 21, traduit cette préoccupation. Si un premier véhicule est déjà en service, il faudra attendre le mois de mars pour voir les deux autres sur le réseau Tanlib. «Ces navettes sont destinées à prendre en charge les deux circuits de centre-ville qui sont, comme le reste du réseau, exploités par notre délégataire Transdev», explique Sébastien Forthin, directeur des transports et de la mobilité au sein de l’agglomération.

900.000€ investis. Répondant aux enjeux du plan climat air énergie territorial de l’agglomération, ces navettes électriques vont éviter le rejet d’environ 60 tonnes équivalent CO2 et permettre l’économie de 20.700 litres de diesel. Pour acquérir ce matériel, la collectivité a engagé une enveloppe financière de près de 900.000 euros financée à plus de 75% par l’État (250.000 €) ; l’Europe (220.000 €) et la société Vertigo (225.000 €) via le dispositif des certificats d’économies d’énergie MoéBUS.

J.-S. T.

 

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.