Nissan veut lancer un véhicule autonome dans la campagne anglaise en 2019 Stratégie Territoires

320 km en autonomie des routes de campagne aux autoroutes anglaises.   © DR
Actualites

Les Industriels

Grégoire Hamon

320 km en conditions réelles. Le Royaume-Uni annonce qu’il mène un projet ambitieux de voiture autonome – baptisé non sans humour « HumanDrive ». Cette expérimentation, d’une durée de 30 mois, est financée par le gouvernement britannique ainsi que par un consortium d’industriel, sous la houlette du centre technique européen de Nissan. À l’issue du projet, prévue pour décembre 2019, le véhicule effectuera un trajet de 320 kilomètres de type porte-à-porte, qui intégrera une grande variété de scénarios de conduite, combinant des routes de campagne, des ronds-points, des routes nationales ainsi que des autoroutes, le tout en condition réelle et inséré dans le trafic. « L’un des aspects novateurs reposera sur le développement d’un système de contrôle avancé, imitant un style de conduite humaine naturelle, en utilisant l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle pour améliorer le confort et l’expérience », avancent les partenaires.

Un potentiel de 53 Mds £. Mais avant d’être lâché sur les routes, le véhicule sera soumis à de nombreux tests de robustesse et de fiabilité, de manière virtuelle tout d’abord, puis sur des pistes privées et enfin des petites sections de voie publique. « Les véhicules autonome à faible émission carbone représentent l’avenir. Ils vont initier une révolution mondiale de la mobilité, dont le potentiel est évalué à 52 milliards de livres pour notre économie en 2035. Nous avons la possibilité d’être à l’avant-garde de ce changement et nous ne pouvons pas nous permettre de le manquer », indique Greg Clark, secrétaire d’État aux Affaires, à l’Énergie et à la Stratégie industrielle. Le Royaume-Uni entend généraliser l’usage des véhicules autonomes en 2021. Le projet « HumanDrive » fera appel à l’expertise de nombreuses entreprises, comme le leader technologique Hitachi ou Catapult, le centre d’innovation pour la mobilité intelligente made in UK, qui a supervisé le premier test au Royaume-Uni d’un véhicule sans conducteur dans un espace public en 2016. Les autres partenaires sont les Universités de Cranfield et Leeds, Horiba MIRA, Atkins, AIMSUN Ltd, SBD automobile et les autoroutes d’Angleterre.

Grégoire Hamon

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.