Nouveau plan anti-fraude dans les TER azuréens Politique et réglementations Produits Territoires

  © DR
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

La rédaction

La SNCF et la région Paca ont décidé d’intensifier leurs actions afin de lutter contre le phénomène de fraude dans leurs trains express régionaux (TER), dont le taux moyen a avoisiné 18% l’an dernier.

Avec 140 000 contraventions dressées à bord des trains express régionaux (TER) azuréens et un taux moyen de fraude de 18% constatés l’an dernier, les Alpes-Maritimes semblent faire partie des zones les plus touchées par ce phénomène. Mettant ces chiffres en regard avec la hausse de 17% de la fréquentation observée sur la même période, les élus et la compagnie ferroviaire ont pris le problème à bras le corps en intensifiant leurs actions. 

 

Une nouvelle amende

 

Parmi elles : une opération à destination des détenteurs de la carte Zou!, lancée en septembre 2011, qui devront dorénavant valider leur titre à chaque trajet sous peine d’une amende comprise entre 5 et 25 euros. Pour les informer de ces « obligations », 300 000 dépliants seront distribués dès cette semaine dans les gares. 

 

Une équipe mobile déjà sur le terrain

 

Autre volet de cette stratégie : une accentuation des contrôles à bord, mais surtout à l’extérieur des trains. Ainsi, à quai, 25000à 30000 trains seront filtrés par les agents de gare dès cette année, tandis que sur les rails une équipe mobile de 11 personnes veille au grain depuis huit mois. Pour financer ces moyens humains, la Région étudie une piste : utiliser une partie de l’excédent des recettes régionales perçues grâce à la lutte contre la fraude et la hausse du trafic.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.