Orléans: l’arrêt à la demande en vigueur dans les bus du soir Pratique et ressources Territoires

Les voyageurs peuvent demander à descendre entre deux arrêts, après 21h.   © DR
Actualites

Le Club Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

A partir de 21h. Depuis le 25 février, les passagers des bus d’Orléans peuvent demander à descendre entre deux arrêts dans les bus de nuit. La descente inter-arrêt est possible à partir de 21 heures dans les bus du réseau TAO, exploité par Keolis. Les voyageurs doivent anticiper leur demande en signalant leur souhait à l’arrêt précédent auprès du conducteur, ce dernier étant le seul décisionnaire de la faisabilité de l’arrêt, en fonction notamment des conditions de sécurité. A noter que seule la descente est possible, et doit s’effectuer par la porte avant du bus. L’arrêt à la demande est également expérimenté en Ile-de-France sur une dizaine de lignes de bus en Seine-et-Marne et en Seine-Saint-Denis, de façon à lutter contre le sentiment d’insécurité. Selon une étude publiée par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France, 25% des femmes renonceraient à prendre le bus parce qu’elles ne s’y sentent pas en sécurité.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.