Paris : un parc de 25% de bus électriques ou au GNV pour 2020 Produits

bus electrique paris ecologie connexion tt Le Bluebus de Bolloré, qui équipe la ligne 341 à Paris   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

Anne Hidalgo, à l’occasion de la conférence du 28 septembre « Des actions décisives après la COP21 pour transformer la mobilité en ville », s’est engagée à ce que 25% de la flotte totale des bus parisiens soient constituée de bus « propres », c’est-à-dire fonctionnant à l’énergie électrique ou au gaz naturel de ville (GNV). Cette prise de position s’inscrit dans la volonté plus large de 23 villes de différents pays de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Au total, leurs efforts concerneraient 42 649 bus et diminueraient les émissions de GES de 895 tonnes par an.

« Quelques mois après la COP21 et l’engagement des villes lors du Sommet des élus locaux pour le Climat qui a réuni les Maires du monde entier, Paris s’engage dans cette nouvelle façon de promouvoir le transport propre en favorisant les transports en commun avec le STIF et la RATP, la place du vélo et des piétons pour lutter contre le changement climatique » a souligné Anne Hidalgo. Cette décision a été à l’initiative du C40, le « G20 des villes-mondes ». Il réunit les 85 métropoles les plus importantes du monde, dont les européennes Amsterdam, Oslo, Madrid ou Copenhague. Anne Hidalgo en prendra officiellement la présidence lors du Sommet des Maires du C40 qui se tiendra à Mexico, les 30 novembre, 1er et 2 décembre.

Cet engagement n’est pas une surprise. La RATP avait annoncé dès 2014 son projet de constituer un parc de bus 100% écologique en 2025, constitué 80% de bus électriques et 20% de bus Biogaz. La ligne de bus 341 (Charles de Gaulle – Etoile / Porte de Clignancourt) a été la première ligne à bénéficier de ce dispositif.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • 30 septembre 2016 � 17:21

    […] Anne Hidalgo, à l’occasion de la conférence du 28 septembre « Des actions décisives après la COP21 pour transformer la mobilité en ville », s’est engagée à ce que 25% de la flotte totale des bus parisiens soient constituée de bus « propres », c’est-à-dire fonctionnant à l’énergie électrique ou au gaz naturel de ville (GNV).  […]