Plan de relance : la RATP mise à contribution Pratique et ressources Stratégie

Patrick Devedjian, ministre de la Relance (à g.) et Pierre Mongin, patron de la RATP, détaillent le plan de relance dans les transports publics   © © P. C.
Actualites

Le Club Les Industriels Les Opérateurs

Pierre Cossard

En visite à l’usine Irisbus d’Annonay (Ardèche) le 16 juin, le ministre de la Relance Patrick Devedjian et le président de la RATP Pierre Mongin ont martelé le rôle des entreprises nationales de transport dans le plan de relance.

Si les constructeurs de véhicules industriels souffrent actuellement d’une baisse des commandes d’autocars de tourisme, ceux dont la gamme est la plus large comme Irisbus compensent peu ou prou avec la forte demande d’autobus lié au développement des transports publics urbains.

Les réseaux de transports et les collectivités territoriales sont en effet mobilisés dans le cadre du plan de relance du gouvernement. Emblématique, la RATP vient de passer commande à Irisbus de 225 autobus supplémentaires par rapport à son habituel plan d’équipement pluriannuel. Ce contrat de 100 millions d’euros tombe à pic pour le constructeur qui peut ainsi maintenir un bon niveau de production dans son usine d’Annonay. Avec, en parallèle, une commande de l’Armée française pour 45 autocars de tourisme, Irisbus touche un couplé gagnant.


« Tous les moyens sont bons
pour éteindre l’incendie« 

Patrick Devedjian, le ministre de la relance (écouter son intervention) et Pierre Mongin, président la RATP (écouter) ont donc été accueillis en sauveurs, lors d’un déplacement en grande pompe le 16 juin, chez le deuxième employeur (1 130 salariés) de l’Ardèche. Tout juste voyait-on, ici et là, quelques banderoles syndicales remettant en question le prêt de 116 salariés concédés à Irisbus par les sociétés voisines Inoplast et FZT, justement pour répondre à la surcharge de travail engendrée par cette commande de bus.

« Tous les moyens sont bons pour éteindre l’incendie né de la crise, a rétorqué le ministre, avant de lister la part prise par les transports de voyageurs dans le programme de sauvegarde de l’économie. Outre la RATP, la SNCF a lancé la rénovation de 16 TGV et d’un certain nombre de réseaux secondaires en partenariat avec les régions. Elle a aussi démarré les études pour la création de quatre nouvelles lignes de TGV. Enfin, le gouvernement a décidé le remboursement du fonds de compensation de la TVA aux collectivités locales, ce qui représente 54 millions d’euros investis dans un grand nombre de projets, dont beaucoup concernent le transport ».


 »La RATP assume son rôle »

De son côté, Pierre Mongin a rappelé le rôle joué par son entreprise dans ce plan : « Nous investirons en tout 450 millions d’euros supplémentaires en 2009 et 2010. Un tiers provient de la recapitalisation acceptée par l’État, un tiers de la région Ile-de-France, le reste de nos fonds propres. Cette somme vient s’ajouter au milliard d’euros programmé de façon plus classique sur cette période. Dans le domaine des bus, nous avions initialement envisagé une commande de 125 véhicules, mais grâce aux 50 millions supplémentaires qui ont été votés récemment par la région, nous avons décidé (sous réserve de l’acceptation du principe par le conseil d’administration de la RATP, Ndlr) d’y ajouter 100 véhicules. Grâce à nous, la production d’Irisbus à Annonay sera stabilisée pour 2010 ».

Le soulagement se lisait sur le visage de Jean Plénat, président du conseil d’administration d’Iveco France. « La RATP a anticipé ses demandes par rapport au programme prévu, concluait le patron d’industrie, permettant du même coup la relance de notre usine d’Annonay ».

Patrick Devedjian détaille le plan de relance dans les transports ferroviaires :
écouter son intervention (2′)

 

Pierre Mongin, président de la RATP explique les 450 millions d’euros investis à la régie :
écouter son intervention (3’37 »)

Retrouvez son interview complète dans le n°836 de Bus & Car du 26 juin 2009

S’abonner à Bus & Car

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.