Predit 4 : faciliter la circulation des non voyants dans le métro Politique et réglementations Stratégie Territoires

Le dispositif testé par la RATP guide les aveugles dans les couloirs du métro.   © © Fotolia
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La Rédaction

Le quatrième volet du Programme de recherche et d’innovation dans les transports terrestres (Predit) poursuit ses travaux. Un projet pour l’accessibilité des personnes non voyantes a été présenté mi-octobre 2009.

Le « dispositif d’aide à la navigation des personnes aveugles dans les couloirs du métro » (Danam), a été piloté par le CEA en partenariat avec la RATP notamment dans le cadre du Predit 4. L’idée est de créer un système de guidage pour piétons là où le GPS ne passe pas. Le procédé Danam s’affranchit de la question du pré-équipement des infrastructures, en utilisant des capteurs d’orientation portés par l’utilisateur, et de la cartographie des lieux.

Concrètement une centrale inertielle mesurant les accélérations et rotations de la personne qui la porte est en phase avec des données de géo localisation (les plans des stations) qui indiquent au logiciel de guidage la position de l’utilisateur et permettent le guidage. Ce GPS d’intérieur fonctionne alors comme ceux dédiés aux véhicules en indiquant les directions à prendre et avertissant des obstacles (escaliers et quais).

Première expérience dans le métro parisien

Une expérimentation va être réalisée sur le terrain, à la station Bercy du métro parisien durant le mois de novembre 2009. Pour les chercheurs investis dans ce projet, Danam n’est qu’une première étape. « L’idée est d’aller au-delà de la problématique des couloirs du métro, et d’offrir une solution globale qui permette au non-voyant d’être guidé depuis son domicile jusqu’à la station et de recevoir les indications sur les stations qu’il traverse durant son trajet. On peut même imaginer qu’un tel système de guidage serve à un public plus vaste que les non-voyants », indique un membre de la RATP.

L’idée est en effet de proposer une offre « grand public » qui utiliserait des capteurs sans fil avec un logiciel qui pourrait fonctionner sur un PDA (Palm, iPod, voir téléphone). Selon Sylvie Lamy, du service de robotique interactive du CEA-List, un déploiement à grande échelle pourrait être envisageable dans les cinq prochaines années.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.