Prime transport : l’Assemblée nationale dit oui Politique et réglementations Stratégie Territoires

  © Le Premier ministre, François Fillon, a défendu la prime transport © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La Rédaction

Après plusieurs semaines de valse hésitation, les députés ont finalement inscrit la prime transport au budget 2009, et l’ont même étendue aux abonnements vélo. Satisfaction des élus du transport et grogne des PME.

C’est l’air de « Je t’aime moi non plus », que les députés ont joué avec la prime transport destinée à aider les salariés à financer leurs trajets domicile-travail. Le 21 octobre 2008, les députés décident en effet, en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, de supprimer l’article du projet de budget 2009 pour la Sécu instaurant la prime transport. Une décision qui provoque un tollé de la part des syndicats, du PS, et voit même le patron des députés UMP, Jean-François Copé, demander le rétablissement de la mesure. Dans les jours suivants, c’est le Premier ministre François Fillon qui réaffirme face aux parlementaires de la majorité sa volonté de mettre en place cette prime, malgré la grogne des PME qui y voient une nouvelle charge.

La prime étendue aux abonnements vélo

Le 30 octobre, le vote en séance publique lors de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) voit finalement la prime transport adoptée et même étendue aux abonnements vélo.
Cette aide au transport accordée par les employeurs aux salariés comporte désormais deux volets :

  • la prise en charge obligatoire de 50% des titres de transports collectifs (mesure déjà en vigueur en Ile-de-France) ;
  • la prise en charge facultative des frais d’utilisation d’un véhicule personnel, dans la limite de 200 euros par an.


Les élus du transport applaudissent

Les élus du transport réunis au sein du Groupement des autorités responsables de transport (Gart), qui étaient à l’initiative du projet « chèque transport », se sont évidement réjouis de cette annonce. « Nous saluons ce vote de bon sens des députés, ainsi que l’adoption de l’amendement 111 qui permet l’extension de la prime transport aux abonnements publics de vélo. Ce dispositif sera un formidable encouragement à l’élaboration de plans de déplacement d’entreprises et d’administrations », explique ainsi Chantal Duchène, secrétaire générale du Gart.


David Reibenberg

S’abonner à Bus & Car

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.