Le projet de mobilité Annecy-Faverges validé Territoires

 
Actualites

Le Club Les Collectivités

Jean-François Belanger

Le projet global de nouvelle mobilité, destiné à fluidifier le trafic routier entre Annecy et Faverges, vient d’obtenir un soutien conséquent avec la livraison fin octobre d’une étude prospective des évolutions de trafic attendues dans un contexte de fort développement démographique.

La population est passée de 218 000 habitants à 225 000, aujourd’hui et elle devrait atteindre les 250 000 habitants, en 2030. Ce projet consiste en un renforcement de l’offre de transport en commun, sous la forme d’un Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), associé à la réalisation d’un tunnel sous le massif du Semnoz, d’accès gratuit.

L’étude lancée fin 2014, démontre qu’à l’horizon 2030, sans infrastructure nouvelle, le temps de parcours entre Saint Jorioz et Annecy-centre pourrait s’accroître de 30 à 40 %, en heure de pointe le matin. En revanche, cette étude montre qu’avec la réalisation du tunnel monotube à deux sens de 2,9 kilomètres, environ 2/3 du trafic l’emprunterait, le reste utilisant la route traditionnelle. Cela conduirait à un gain de temps estimé entre 9 et 11 minutes, soit un temps de parcours diminué de 40 % environ, aussi bien pour les véhicules particuliers que pour les utilisateurs du BHNS.

Le comité de pilotage de ce projet a donc décidé de saisir la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), en vue d’inscrire le projet dans une démarche de concertation. Un projet qui rejoint la volonté commune du département de Haute-Savoie et de la Communauté d’Agglomération d’Annecy de développer les modes doux de déplacement et de renforcer l’offre des transports en commun sur le territoire.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.