Projet Leol : feu vert aux « lignes express de l’Ouest lyonnais » Politique et réglementations Stratégie Territoires

Sur les communes de Francheville et de Craponne, les bus lyonnais auront une voie en site propre.   © © M. L.
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Jean-François Belanger

Reconnu d’utilité publique, le projet Leol (lignes express de l’Ouest lyonnais) va être mis en chantier en 2012 : une voirie neuve en site propre dédiée aux bus va notamment être construite sur deux communes de la banlieue de Lyon.

Le 30 décembre 2011, le préfet du Rhône a signé la déclaration d’utilité publique du projet Leol, comme Lignes Express de l’Ouest Lyonnais. Une signature qui intervient après l’enquête publique qui s’était déroulée du 9 mai au 10 juin 2011, et après que le commissaire enquêteur ait émis un avis favorable, sans réserve, dans son rapport du 24 août 2011.

Ce projet consiste en la réalisation d’une voirie dédiée aux bus, sur les communes de Francheville et de Craponne, d’une longueur de 4,5 kilomètres. Elle sera constituée d’une voirie neuve en site propre et de voiries existantes en site partagée, qui seront réaménagées.

Deux lignes express en site propre

En complément de la desserte classique constituée de deux lignes exploitée par le Sytral, sur la voirie traditionnelle, elles seront empruntées sur ce nouveau site propre, par deux lignes express, en heures de pointe, du lundi au vendredi, afin d’échapper à la congestion automobile.

Le gain de temps, entre Vaugneray, le point extrême, et Gorge de Loup, la station multimodale, à l’entrée de Lyon, qui allie le TER, le métro, les parkings-relais et les correspondances avec diverses autres lignes d’autobus, est estimé entre 15 et 20 minutes. Le temps de parcours passera ainsi de plus de 45 minutes à 25 à 30 minutes.

Vers une augmentation du trafic

Compte tenu de l’augmentation de l’offre et des gains de temps, le Sytral compte bien augmenter sensiblement le trafic sur ces axes. Il s’élève quotidiennement aujourd’hui à environ 10 000 passagers.

Les travaux vont démarrer dès le premier trimestre 2012 et dureront jusqu’à la fin 2013, date la mise en service. Le budget de l’opération s’élève à 13,5 millions d’euros HT.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.