RATP Dev rachète le Groupe Dunois Voyages Pratique et ressources Stratégie

Le Groupe Dunois Voyages est constitué d'une flotte de 170 véhicules.   © © DR
Actualites

Le Club Les Industriels Les Opérateurs

La Rédaction

L’opérateur francilien frappe un grand coup en province avec l’acquisition du Groupe Dunois Voyages, l’un des principaux transporteurs privés de la région Centre. Son objectif : devenir le troisième acteur du transport urbain hors Ile-de-France.

Avant même de recevoir ses subsides de la fusion Veolia/Transdev, la RATP prend du volume hors de ses bases franciliennes. Sa filiale RATP Dev vient d’annoncer le rachat du Groupe Dunois Voyages, dirigé par Alain Jumeau. Le transporteur, leader dans la région Centre, emploie aujourd’hui 220 personnes et devrait atteindre un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros en 2010. Le Groupe assure des services de transport urbain et interurbain, des services de transport scolaire et des services de transport à la demande. Il intervient également dans le domaine du tourisme. Sa flotte de 170 véhicules transporte chaque année 145 000 voyageurs et assure quelques 300 000 trajets scolaires.


La RATP, reine du Centre

L’acquisition, encore soumise aux autorités locales, sera effective au 1er janvier 2011. Laurent Lhomme, actuel directeur général de Dunois Voyages prendra alors la direction de la filiale. « Je ne serai bien évidemment plus président du directoire. Mon futur statut reste encore à confirmer, mais je devrais intervenir en tant que consultant sur l’interurbain et le tourisme », explique Alain Jumeau, actuel président du directoire.

L’opération conforte la régie des transports parisiens dans sa volonté de développement hexagonal, avec l’ambition affichée de devenir le troisième acteur du transport urbain hors Ile-de-France. Il pourrait surtout offrir à la RATP une position de force dans la région Centre. Dunois fait en effet partie d’une SAS en charge de la délégation de service public (DSP) portant sur les services scolaires, les lignes régulières et le transport à la demande du Loiret. Or, l’actionnaire majoritaire de cette SAS n’est autre que Transdev (à 55%). La RATP précise qu’elle devrait « continuer à se renforcer dans la région, en intégrant d’autres réseaux, en liaisons avec l’opération Veolia/Transdev ». Mais, selon un proche du dossier, Transdev Rapid Val de Loire ne devrait pas tomber dans l’escarcelle de la RATP.


Des partenaires pour maintenir l’entreprise

C’est la « bataille » pour cette DSP qui a motivé la famille Jumeau à vendre son entreprise. « Cela reste une expérience éprouvante qui aurait pu mettre l’entreprise en péril. Nous avions dès le printemps 2009 déclaré que nous ne souhaitions pas revivre cela et chercherions des partenaires pour pérenniser l’entreprise en vue du renouvellement de la DSP dans les 4 à 5 ans. Les candidats au rachat se sont présentés plus tôt. RATP Dev a clairement affirmé sa volonté de conserver toutes les activités et tout le personnel en place. C’est cela qui nous a décidé d’anticiper l’opération », conclut Alain Jumeau.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.