La Région Auvergne Rhône-Alpes remplace le Département du Rhône au SYTRAL Territoires

Dans le cadre de la loi NOTRe, la Région Auvergne - Rhône Alpes a pris en charge la gestion des transports du département au Sytral.   © © DR
Actualites

Les Collectivités

La rédaction

Du changement au Sytral au 1er septembre. Conséquence de la loi NOTRe, le comité syndical du SYTRAL (Syndicat Mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise) du 31 août a revu ses statuts. Désormais, le Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes se substitue au Conseil Départemental du Rhône au sein du comité syndical du Sytral. Cette nouvelle organisation a pris effet au 1er septembre.

Changement de périmètre Ce changement de statuts est également induit par l’adhésion de la Communauté d’agglomération de l’Ouest Rhodanien (COR). Créé en 1984, le SYTRAL regroupait à l’origine la communauté urbaine de Lyon et le Conseil Général du Rhône devenu depuis respectivement la Métropole de Lyon et le Département du Rhône, et exerçait la compétence d’autorité organisatrice des transports pour ces deux collectivités. Aujourd’hui il exerce donc cette compétence sur la Métropole de Lyon et la totalité du Département du Rhône, pour les réseaux urbains, non urbains ou de la liaison ferrée de desserte de l’aéroport Saint Exupéry. Cela concerne près de 1 800 000 habitants desservis par trois réseaux (TCL, Cars du Rhône et Libellule) et deux services (Optibus et Rhônexpress). Près de 475 millions de voyages sont effectués chaque année sur ces réseaux.

Françoise Sigot

Le comité syndical du SYTRAL sera désormais composé de :

23 élus de la Métropole

4 élus de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

1 élu pour les communes de Brindas, Chaponost, Grezieu la Varenne, Messimy, Sainte Consorce et Thurins

1 élu pour chaque Communauté d’agglomération de Villefranche/Beaujolais/Saône (CAVBS) ; de la Communauté de Communes de L’Est Lyonnais (CCEL) et de la Communauté d’agglomération de l’Ouest Rhodanien (COR)

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.