La région Grand Est confirme ses projets de transport Territoires

 
Actualites

Les Collectivités

Michel Chlastacz

Les collectivités territoriales qui avaient signé les CPER 2016-2020 dans le cadre des anciennes régions d’Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine sont désormais réunies dans la région Grand Est. Aussi, elles se sont concertées en juin 2016 pour mettre au point la «clause de revoyure»  de ces CPER, parallèlement à la première Conférence territoriale de l’Action publique (CTAP), nouvelle instance issue des lois MAPTAM et NOTRe, et destinée à la concertation et à la coordination de l’action des collectivités et acteurs locaux (communes, communautés de communes, métropoles, départements, région).

Du côté des infrastructures de transport, les participants ont mis en avant l’importance d’une série de projets jugés structurants et qui figurent dans les trois CPER. Des projets routiers avec l’achèvement de l’A 304, l’aménagement de la RN 4 en Lorraine et de la RN 59 en Alsace mais aussi et surtout des projets ferroviaires avec la création d’une quatrième voie entre Strasbourg et Vendenheim, la remise à niveau de la ligne Charleville-Mézières-Givet, qui bénéficie de crédits supplémentaires pour accélérer l’opération, et – véritable serpent de mer ferroviaire – l’électrification de la ligne Paris-Troyes entre Gretz-Armainvilliers et Troyes* (127 km).

 

* L’antenne Longueville-Provins (7 km) incluse dans cette opération se situe en Île-de-France.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.