Renault se renforce sur la recharge intelligente Produits Stratégie

Les membres de l'Alliance et The Mobility House travaillent déjà ensemble sur l'île portugaise de Porto Santo, sur un système de stockage stationnaire d'énergie, à partir de batteries de véhicules électriques.   © The Mobility Company
Actualites

Les Industriels

Grégoire Hamon

Intégration des batteries au réseau électrique. Un nouvel investissement stratégique pour l’alliance Renault-Nissan- Mitsubishi. Alliance Ventures, le fonds de capital-risque appartenant aux constructeurs franco-japonais a indiqué le 28 juin un investissement dans The Mobility House, une entreprise technologique qui propose une plateforme pour l’intégration des batteries des véhicules au réseau électrique grâce à des solutions intelligentes de chargement, d’énergie et de stockage. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées. Par le passé, les membres de l’Alliance et The Mobility House ont pu développer plusieurs projets novateurs, notamment sur l’île portugaise de Porto Santo, près de Madère, avec la mise en place du plus grand système européen de stockage stationnaire d’énergie, à partir de batteries de véhicules électriques. Cet écosystème énergétique intelligent devrait contribuer à faire de Porto Santo la première «île intelligente» au monde. Par ailleurs, The Mobility House est également mis à contribution pour faire bénéficier La Nissan Leaf de la technologie Vehicle-to-Grid (ou V2G) (quand l’électricité passe du véhicule au réseau), dans la ville allemande de Hagen.

1 milliard de dollars d’ici 2022. Lancé début 2018, Alliance Ventures est détenu à 40% par Renault, 40% par Nissan et 20% par Mitsubischi. Ce fonds dédié à l’innovation dispose d’une mise initiale de 200 millions d’euros, qui pourrait être porté à 1 milliard de dollars d’ici 2022. Avant d’investir dans The Mobility House, Alliance Ventures avait déjà réalisé 11 autres investissements, notamment dans des startup basées en Amérique du Nord, en Europe et en Chine, avec des prises de participation par exemple chez Ionic Materials, une entreprise américaine qui développe des batteries sans cobalt (basée sur un électrolyte solide), ou bien chez Transit, une startup canadienne qui développe une application éponyme recensant en temps réel les données relatives aux transports dans 175 villes. Cette année, Alliance Ventures a investit en février dans la startup chinoise PowerShare, spécialisée dans la gestion des bornes de recharge pour les véhicules électriques.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.