Retour progressif à la normale dans les stations-service Politique et réglementations

Les automobilistes ont fait la queue pour accéder aux stations-services, occasionnant parfois des bouchons.   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

La rédaction

Négociations avancées au 19 juin. Après la reprise du travail, jeudi 1er juin, des chauffeurs de camions de carburants, en grève depuis vendredi 26 mai, le retour à la normale devrait être très progressif dans les stations-service. La CGT-Transport avait lancé ce mouvement pour réclamer la reconnaissance de la « spécificité » du transports de matières dangereuses (carburants, gaz, produits chimiques …) dans la convention collective des transports routiers. Après une réunion au ministère des Transports, le 31 mai, il a été décidé d’une part d’une table ronde le 16 juin sur la sécurité et la santé, comme l’avaient proposé les quatre autres syndicats (CFDT, CFTC, FO et CFE-CGC), afin de réviser notamment le contrat type de transport de matières dangereuses, inchangé depuis 2007. D’autre part, le début des discussions sur les classifications des métiers et les grilles de salaires pour l’ensemble du transport routier, qui concerne 700 000 salariés, a été avancé au 19 juin.

L’Ile-de-France impactée. La grève des transporteurs de carburant a perturbé l’approvisionnement des stations-service, particulièrement en Ile-de-France, occasionnant de nombreux encombrements routiers aux abords des pompes à essence. Comme au printemps 2016, les automobilistes se sont pressés de faire leur plein, accentuant encore les tensions. Plus de 600 stations se sont trouvées en situation de pénurie. François Kalfon élu socialiste au conseil régional, a même demandé, le 31 mai, un tarif réduit dans les transports pendant la pénurie de carburant, initiative qualifiée de « politique politicienne » par la présidente LR de la région, Valérie Pécresse. Du côté des transporteurs de voyageurs, des mesures d’anticipation avaient permis de constituer des stocks de carburant, assure-t-on par exemple à la RATP.

Sandrine Garnier

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.