Risques et aléas du transport : TravelTracker communique avec les salariés en difficulté Produits

©DR   © TravelTracker permet de garder le contact avec les salariés pris dans une situation de crise et de piloter leur rapatriement.
International

Les Industriels

stan@wolters-kluwer.fr

Garder le contact. International SOS et Control Risks lancent une nouvelle version de TravelTracker, une solution de localisation et de maîtrise du risque voyage qui propose des capacités avancées de communication vers les collaborateurs en cas de crise et simplifie  »l’expérience utilisateur ».
« Recenser ses équipes, leur communiquer des instructions, définir si elles ont besoin d’assistance… Voici les actions cruciales à mener pendant une crise liée aux voyages d’affaires de certains salariés », explique Charline Gelin, responsable de la sûreté chez International SOS et Control Risks. Les deux entreprises ont doté la version 7 de leur solution TravelTracker 7 pour que les équipes potentiellement impactées par une crise soient informées de la situation, conseillées rapidement et clairement sur les actions à mener et puissent avoir les moyens de contacter leur organisation si elles ont besoin d’aide.

Pilotage à distance. La nouvelle solution propose une communication multimodale par email, SMS ou message vocal (généré automatiquement à partir du message texte). Les voyageurs en situation de crise peuvent par ailleurs confirmer la réception d’un message (message dit « à sens unique ») et y répondre pour une demande d’assistance (message dit à « double sens »). De quoi séduire l’équipementier parapétrolier Technip. « Nous opérons dans 40 pays. Cela implique de nombreux déplacements pour nos équipes. La nouvelle version de TravelTracker est un composant fondamental de notre processus de gestion de crise. Ce fut le cas, notamment, lors de l’attaque terroriste de l’aéroport Atatürk en juin dernier. Nous avons pu localiser rapidement nos collaborateurs présents sur place ou en transit à Istanbul, communiquer avec eux, les assister et les protéger », témoigne Victoire Patin O’Coohoon, responsable de la sûreté chez Technip. Des fonctionnalités que l’on voudrait voir se développer pour la communication de crise auprès des particuliers, notamment lors d’attentat ou de perturbation dans les gares ferroviaires et routières.

© Erick Haehnsen

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.