Tout savoir sur les alternatives au diesel Politique et réglementations Produits Territoires

Aptis, solution électrique développée par Alstom, affiche un coût de possession équivalent à celui d'un bus diesel.   © DR
Actualites

Les Collectivités

La rédaction

Nouvelle règlementation. La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte impose aux autorités organisatrices de transport de renouveler leur flotte de bus et cars par des véhicules à faible niveau d’émission à hauteur de 50% d’ici à 2020 et 100% en 2025. Le décret d’application publié en janvier dernier définit quels types de motorisation sont acceptés selon les territoires. Agir, l’AMF et le Gart organisent le 17 mai une journée d’information afin de proposer aux collectivités territoriales un état des lieux des alternatives au diesel.

Performances et coûts. Cette journée a pour objectif d’aider les collectivités à définir leur stratégie d’acquisition de véhicules. Au programme, figure le décryptage du décret « véhicules propres » et du décret 2016-847 relatif aux zones à circulation restreinte. Les participants assisteront ensuite à la présentation d’une étude de la Centrale d’achat du transport public sur les performances et les coûts des différentes motorisations de bus. Un état des lieux des différentes filières (gaz, hybrides, électrique, éthanol, biodiesel…), ainsi que quelques retours d’expériences de réseaux viendront compléter les exposés. L’inscription est réservée aux adhérents des trois organisations.

Sandrine Garnier

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.