Ségolène Royal veut des portiques de contrôle aux abords des trains Politique et réglementations

La façade intérieure de la Gare du Nord aux couleurs du drapeau français, en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris.   © SNCF
Actualites

Les Collectivités

La rédaction

Ce mardi 24 novembre sur France Inter, la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal a déclaré que des portiques de contrôle seraient déployés aux abords des trains internationaux, pour renforcer la sécurité sur les rails suite aux attentats du 13 novembre à Paris.

Soumis par le dirigeant de la SNCF, Guillaume Pepy, ce projet a été examiné et salué hier, 23 novembre, par la ministre, son confrère Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, Premier ministre ainsi que Alain Vidalies, secrétaire d’état chargé des transports. « Ces propositions vont dans la bonne direction, a soutenu Ségolène Royal au micro de France Inter, Elles reprennent ce que j’avais demandé après les tentatives d’attentat dans le Thalys ».

Ces portiques seront déployés à Lille et à Paris « avant le 20 décembre », selon la ministre, pour contrôler l’identité et les bagages des voyageurs en direction de la Belgique notamment. Ségolène Royal a également évoqué la « possibilité de mettre en place des billets nominatifs », comme pour les avions, pour à terme restreindre l’accès des quais aux seuls voyageurs. Elle souhaite enfin intensifier les « barrages filtrants et les contrôles aléatoires » dans les gares.

Ecouter l’interview de Ségolène Royal par Patrick Cohen sur France Inter :


Ségolène Royal : «Installer des portiques à… par franceinter

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.