Stationnement: Indigo se lance en Chine Stratégie

Indigo gère près de 2,3 millions de places de stationnement dans le monde.   © DR
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

Marc Fressoz

Co-entreprise avec un partenaire chinois. Le géant mondial du stationnement, qui a développé des services annexes de mobilité (vélos, scooters, voitures partagés ainsi que solutions digitales), se lance en Chine. Le groupe français, qui gère 2,28 millions de places de parking dans le monde, a signé le 25 mars avec le chinois Sunsea Parking (200.000 places gérées autour de Pékin)  un accord pour créer une co-entreprise à 40-60. Ils vont investir une mise de départ de 30 millions d’euros. Objectif: développer des solutions de stationnement et de mobilité du futur, conçues pour accueillir de nouveaux types de véhicules comme les voitures électriques et autonomes. Les deux partenaires vont se concentrer au départ sur le marché chinois en ouvrage et en voirie. L’ambition est d’attaquer ensuite l’Asie du sud-est.

Changement d’actionnaire. Ce n’est pas la seule nouvelle annoncée le 27 mars par le groupe présidé par Serge Clemente, qui effectue notamment le contrôle des deux tiers du stationnement en voirie pour le compte de la Ville de Paris. L’ex-Vinci Park va encore changer d’actionnaires, tout en restant dans le giron d’assureurs. Ardian, qui avait acquis les parts de Vinci, compte revendre ses 49,2% aux fonds Core Infrastructure (Mirova, Munich Ré, Ergo). L’autre co-actionnaire, Crédit agricole Assurances, reste à bord. En 2018, Indigo a frôlé le milliard d’euros de chiffre d’affaires (961 M€) avec un résultat net de 82,2 millions d’euros (+41%). Le groupe s’est reconfiguré, sortant de plusieurs pays: Royaume-Uni, Allemagne, République Tchèque, Slovaquie, Qatar et Russie. Il s’est concentré sur ses zones cibles: Amérique du nord (54,6% des places), France (20%), Amérique du sud (16,7%), Europe continentale. Indigo est par ailleurs en train de racheter le pôle stationnement de Spie Batignolles concessions, opéré en France sous la marque Spie Autocité. De quoi maintenir l’écart avec Effia, le numéro 2 en France, filiale de Keolis.

M. F.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.