Stationnement payant pour les cars longue distance à Rouen Territoires

Les cars longue distance comme Flixbus ou Ouibus devront désormais régler un forfait annuel de stationnement à Rouen  
Actualites

Les Opérateurs

La rédaction

La Ville de Rouen prévoit de faire voter lors de son Conseil municipal le paiement d’un forfait annuel de stationnement pour cars longue distance, dit cars Macron. Flixbus, Ouibus, Starshipper, Isilines et Megabus devront ainsi régler un droit annuel de 5 000 € par compagnie dans les secteurs de la ville où le stationnement sur voirie est payant et 2 500 € dans les zones gratuites. Habituellement stationnés, gratuitement, quai du Havre, les véhicules assuraient l’accueil, la montée et la descente de leurs voyageurs à cet emplacement. Mais la municipalité a souhaité officialiser leur arrêt en créant une redevance associée à un marquage au sol et une signalétique spécifiques.

 

Un arrêt plus qu’une gare routière

On est loin bien loin des services d’une gare routière, regrettent les transporteurs… « Il faut voir pour quoi on paie » , explique Pierre Gourdain, DG France de Flixbus interrogé par le quotidien local Paris-Normandie, « 5 000 € par an, c’est à peine plus cher que dans d’autres villes de France, mais dans ces villes-là, nous sommes accueillis dans des gares routières, avec possibilités d’afficher nos horaires, voire d’ouvrir une boutique ! À Rouen, même si l’emplacement est très bien situé, il n’est pas adapté pour la sécurité de nos clients. » Pour la municipalité, il s’agit de faire participer les transporteurs aux frais d’entretien de l’espace public et de sa mise à disposition par le paiement d’un droit d’occupation. Une décision qui ne concernera pas les autocars touristiques dont la dépose de voyageurs en centre-ville continue d’être autorisée.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.