Strasbourg : déblocage pour le GCO Politique et réglementations Territoires

La mise en service du GCO doit s'accompagner de l'interdiction du trafic poids lourds de transit sur l'A35.   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

La rédaction

Le chantier va reprendre. Après avoir été stoppé cet automne, en raison d’imperfections dans le dossier de compensation proposé par le maître d’ouvrage, le chantier du Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg va reprendre. Lors de plusieurs délibérations en 2017, le Conseil National de Protection de la Nature (CNPN) a émis un avis défavorable sur le dossier de compensation préparé par le maître d’ouvrage, et demandé des précisions relatives à la protection de la biodiversité lors du chantier, mais aussi pour compenser les impacts de l’infrastructure sur des espèces protégées et les écosystèmes locaux.

Suivi des mesures compensatoires. L’État, sur la base de l’avis du CNPN, des nouveaux correctifs proposés par le maître d’ouvrage ainsi que de l’analyse de ses services, délivrera l’autorisation unique environnementale pour permettre la réalisation de l’autoroute en y intégrant l’ensemble des prescriptions complémentaires nécessaires. Cela comprend un renforcement et une pérennité assurée des mesures compensatoires par le porteur de projet, notamment pour les zones humides. Par ailleurs, l’impact environnemental de l’aménagement foncier agricole devra être maîtrisé et limité au maximum pour la biodiversité présente dans ces espaces.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.