Thionville crée une SPL pour gérer ses transports Politique et réglementations Stratégie Territoires

Le SMITU Thionville-Fensch a choisi de créer sa société publique locale pour mieux prendre en main ses transports.   © © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Pierre Cossard

Les élus du comité syndical du SMITU Thionville-Fensch ont voté le 15 novembre 2011 la création d’une société publique locale (SPL) pour la gestion de leur réseau de transport. C’est la 4ème SPL du genre créée en France.

À compter du 1er janvier 2013, l’ensemble du réseau de transport sous la responsabilité du SMITU sera officiellement exploité par la SPL Transfensch, en lieu et place de Veolia-Transdev.

Celui-ci comprend le réseau Citéline, les lignes Vilavil, les transports scolaires, les services non réguliers et le transport à la demande à destination des personnes à mobilité réduite.

Améliorer la gouvernance, gagner en souplesse

Dans leur déclaration, les élus montrent qu’ils souhaitent par ce transfert « améliorer la gouvernance de l’exploitant du service en rationalisant l’actionnariat ». Leur objectif étant clairement de renforcer le rôle des collectivités qui financent les services.

Ils souhaitent aussi bénéficier d’une plus grande souplesse de fonctionnement et d’une meilleure réactivité.

Une économie à réinvestir dans le réseau

Enfin, les élus du SMITU ont calculé que la disparition d’un partenaire privé leur permettrait l’économie de 300 000 euros par. Une somme qui sera « réinvestie dans la société afin d’améliorer l’attractivité du réseau ».

La SPL Transfensch est la quatrième du genre en France après la création de sociétés publiques locales par l’agglomération de Saumur, et dans les départements du Tarn et de Saône-et-Loire.

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.