Toulouse : pistes de financement pour la 3ème ligne de métro Pratique et ressources Territoires

  © Sébastien Frison
Actualites

Les Collectivités

Catherine Sanson-Stern

Les premières actions de financement de la troisième ligne du métro toulousain ont été lancées le 10 février avec la décision du conseil syndical de Tisséo-SMTC d’intégrer l’appel à projet « Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe ». Un programme cadre européen susceptible de participer au financement des études à hauteur de 10 millions d’euros.

L’ensemble du plan de financement du projet « Toulouse Aerospace Express » de 1,72 milliard d’euros sera présenté en juin prochain. D’autres financements européens seront mobilisés par la suite, notamment via le Fonds européen de développement régional (FEDER), différents programmes de coopération territoriale Interreg ou encore le programme Horizon 2020. Le SMTC soumettra également son dossier dans le cadre d’appels à projets lancés par l’Etat en faveur des transports urbains et des grands projets d’infrastructure.

La question du financement conjoint de la troisième ligne de métro et du prolongement de la deuxième vers Labège, au Sud-Est de Toulouse, sujet de discorde au sein de Tisséo-SMTC entre Toulouse Métropole et le Sicoval, devrait quant à lui trouver une issue très bientôt. Les présidents des deux collectivités, Jean-Luc Moudenc et Jacques Oberti, se sont rencontrés à plusieurs reprises en janvier pour discuter de la faisabilité financière des deux projets. Tisséo disposant de six mois pour répondre aux conclusions de l’enquête publique dont l’avis favorable a été rendu le 8 septembre, le président de Tisséo Jean-Michel Lattes a annoncé la tenue d’un comité syndical extraordinaire à ce sujet début mars.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.