Trains à hydrogène: les régions passent commande à Alstom Produits Stratégie Territoires

Alstom a remporté début juin un contrat de 360 millions d'euros pour fournir 27 trains régionaux à hydrogène, des Coradia iLint, au transporteur allemande RMV.   © Alstom
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

Grégoire Hamon

Premiers essais en 2022. Le jeudi 27 juin, la région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé l’acquisition de trois rames de trains hybride à hydrogène appelées à circuler sur la ligne Clermont-Ferrand – Lyon en 2022, rapporte La Montagne. La ligne choisie, non électrifiée, est l’une des plus consommatrice en gasoil. Ce projet devrait s’assortir de la création d’une station de production d’hydrogène vert à Clermont-Ferrand. La région entend commander trois rames TER Régiolis bimodes électrique-hydrogène, qu’Alstom développe à partir des bimodes diesel-électrique. Mais avant de rentrer dans une logique de production industrielle, le constructeur ferroviaire aimerait que les régions s’engagent à commander une trentaine d’exemplaires au moins. Dès lors, il pourrait commencer à faire rouler des premiers trains en 2022, avant une commercialisation en 2024. La région Occitanie qui veut devenir «la première région à énergie positive d’Europe» grâce à l’hydrogène, vient également de signer un protocole de commande de trois rames Régiolis à hydrogène, pour un investissement de 33 millions d’euros.  Ces rames seront réceptionnées d’ici 2022 et devraient circuler sur les lignes de (Toulouse) Montréjeau-Luchon et Carcassonne-Quillan. Enfin, le département de l’Yonne (région Bourgogne Franche-Comté) est également candidat à l’expérimentation des premiers trains à hydrogène d’Alstom.

La plus grande flotte de trains au monde. L’hydrogène représente un gros marché pour Alstom, qui a remporté début juin un contrat de 360 millions d’euros pour fournir 27 trains régionaux à hydrogène à fahma, filiale du réseau de transport allemand Rhin Main RMV. Ces nouveaux trains à pile à combustible, des Coradia iLint, remplaceront des rames diesel sur quatre lignes de trains régionaux de la région de Francfort à partir de 2022. Il s’agira de «la plus grande flotte de trains au monde alimentés par une pile à combustible», assure Alstom dans un communiqué. Les deux premiers trains à hydrogène au monde (fournis par le même constructeur) sont déjà en service commercial régulier sur le réseau Elbe-Weser en Basse-Saxe depuis septembre 2018. L’autorité locale des transports de Basse-Saxe (Landesnahverkehrsgesellschaft Niedersachsen, LNVG) exploitera 14 trains Coradia iLint sur cette ligne en 2021.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.