Transdev expérimente le bus à la demande sur les zones industrielles Produits Stratégie Territoires

Chronopro 1 dessert les zones des Estroublans et de l’Anjoly depuis la gare routière de Pierre Plantée à Vitrolles.   © N.B.C
Test

Les Collectivités Les Industriels Les Opérateurs

Nathalie Bureau du Colombier

Zone industrielle rime souvent avec marche à pied pour effectuer les derniers kilomètres séparant l’arrêt de bus des entreprises. Fin août, Transdev a initié «Chronopro» une opération pilote dans les Bouches-du-Rhône et dans l’Oise permettant aux salariés d’être directement déposés et repris devant leur société. Zoom sur 5 zones d’activités qui expérimentent ce service conçu autour d’une appli.

Un trajet taillé sur-mesure ! Le 29 août dernier, les salariés de cinq zones d’activités françaises découvraient Chronopro, un service de transport collectif à la demande voué à coller au mieux aux besoins des salariés en les déposant et en les reprenant devant le bureau.

«Les transports en communs sont pertinents en ville. Sur les zones industrielles, la voiture est le mode dominant, les lignes de bus ne sont pas efficaces. Les personnes sans voiture n’ont pas accès à l’emploi. Quant aux entreprises, elles s’acquittent du versement transport sans avoir d’offre pertinente en retour. Le numérique nous permet de concevoir un système de transport amélioré pour les voyageurs et plus efficace pour les collectivités en réduisant le temps de parcours. A la clé, des économies et moins de pollution», explique Olivier Joyeux, directeur du développement de Cityway, la division innovation du groupe Transdev.

Disponible le 5 octobre sur l’App Store

Fort de ce constat, une équipe projets de dix personnes a planché durant neuf mois pour aboutir à Chronopro. «Nous avons conçu une appli pour le voyageur, une autre appli pour le conducteur de bus et développé un site internet», détaille Olivier Joyeux. Disponible sur Android, Chronopro sera téléchargeable sur l’App Store (iOS) à compter du 5 octobre.

Chronopro s’appuie sur un transport à la demande de rabattement à horaires définis depuis un pôle d’échanges (gares routière et ferroviaire). Pour y accéder, il suffit de télécharger l’appli, de se connecter au site des réseaux de transport, pour les voyageurs dépourvus de smartphone, ou de composer un numéro de téléphone depuis un filaire pour les moins connectés ! Là est la limite. Les passagers doivent être un peu geek. Le risque étant de voir s’évader une partie de la clientèle. Transdev nous rassure, il paraît même que le chauffeur s’arrête si le voyageur lui indique sa destination de vive voix !
La commande du service à l’avance n’est pas obligatoire dans le sens aller pour les voyageurs occasionnels. Il suffit d’annoncer le nom de l’entreprise où le passager désire s’arrêter ou le point d’arrêt Chronopro.
Les habitués auront simplement à sélectionner la destination sur l’appli du smartphone. L’itinéraire sera alors adapté en fonction des demandes des passagers géolocalisés. Le chauffeur du bus visualise son itinéraire sur sa tablette.

A la manière d’Uber

Au retour, à partir des arrêts des zones d’activités, la commande se fait via l’appli ou le site. Il suffit de saisir l’heure d’arrivée souhaitée au pôle d’échange. A l’approche du bus, le client reçoit un sms ou une notification et visualise la progression du bus sur l’itinéraire, à la manière des chauffeurs Uber. Une réunion de dernière minute ? Il suffit de décaler l’heure de ramassage à la course suivante.
«Chronopro propose un maillage fin des zones en correspondance avec les lignes «Essentielles», c’est-à-dire le réseau de transport et bénéficie de la même grille tarifaire. Notre rôle est de le déployer là où il a du sens. Les bus desservant ces zones sont surdimensionnés et les collectivités vont investir dans l’acquisition de mini bus», expliquent Christine Chary et Marjorie Zwarg-Kergreis, respectivement chef de projets et responsable Offre & Territoires à la direction marketing et territoires de Transdev.

Au Nord, l’appli Chronopro est en test à Beauvais sur le réseau Corolis desservant la ZAC de Ther (une offre toutes les 20 minutes) et la ZA Pinçon Lieu et Haut Vallée (toutes les 20 mn). Simultanément, en Provence, le réseau Les Bus de l’Etang teste cette appli sur les zones des Estroublans, de l’Anjoly et du nouveau Technoparc des Florides à Marignane.

 

Chronopro

 

Retour d’expérience en 2017

«A l’aller, les usagers peuvent choisir leur arrêt y compris une fois dans le véhicule. Les premiers retours sont satisfaisants. Nous aurons le retour d’expérience de Chronopro début 2017. Cette opération permet de gagner du temps et d’arriver plus rapidement sur son lieu de travail », explique Jean-Pierre Serrus, vice-président délégué aux Transports d’Aix-Marseille Provence. « Cette expérimentation vise à optimiser les itinéraires car certaines portions étaient effectuées à vide», renchérit Delphine Le Rudulier, directrice générale Métropole Aix Marseille Provence réseau Les Bus de l’Etang.
Histoire de capter une nouvelle clientèle et de convertir les automobilistes, Transdev réfléchit à l’intégration de nouveaux services (wifi, journaux à bord..). A Paris, les équipes marketing réfléchissent également à la déclinaison du concept aux zones rurales, au ramassage scolaire.

Trois zones stratégiques en Provence

Dans le sud, les équipes de Transdev ont ciblé trois zones d’activités à forte densité. Le Technoparc des Florides à Marignane, pierre angulaire du pôle aéronautique et mécanique Henri Fabre, sera inauguré le 23 septembre. Beaucoup plus anciennes, les zones des Estroublans (296 ha, Industrie et divers) et de L’Anjoly (95 ha, Transport et logistique) abritent plus de 650 entreprises employant 12 351 salariés.
Le service Chronopro 1 remplace la ligne Z3 dédiée à la desserte des Estroublans et de l’Anjoly depuis la gare routière de Pierre Plantée à Vitrolles. Il propose un départ à heure fixe avec un temps de trajet de 15 mn.
Le Chrono2 remplace la ligne 61 dessert le Technoparc des Florides depuis la gare SNCF de Pas des Lanciers. Ce trajet express s’effectue en 15 mn au lieu de 25 mn auparavant. Au mois d’octobre, les bus de 60 places seront remplacés par la livraison de deux minis bus neufs de 23 places. Des véhicules Dietrich conçus sur la base de châssis Mercedes Sprinter.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • […] Transdev a initié Chronopro dans les Bouches-du-Rhône et dans l’Oise, permettant aux salariés d’être déposés et repris devant leur société.  […]