Transport Public 2016 : les premières infos Produits Stratégie Territoires

salon europeen de la mobilite transport public, farandou, louis negre, UTP, GART Le salon Transport Public   © Visavu
Actualites

Les Collectivités Les Industriels Les Opérateurs

La rédaction

« Cette édition 2016 est un moment charnière. Nous vivons un changement de paradigme : la prise en compte d’une mobilité plus durable ». Jean-Luc Rigaut, maire d’Annecy et président du GIE Objectif Transport Public, introduit en ces termes le Salon Européen de la mobilité-Transport Public 2016, qui se tiendra à Paris Porte de Versailles du 14 au 16 juin prochains. L’édition 2016 sera marquée par plusieurs nouveautés :

La mobilité sur mesure

Elle est, pour Jean-Luc Rigaut, le « fil rouge » du salon. La mobilité sur mesure comprend par exemple l’achat de titres de transport depuis chez soi, le transport à la demande ou encore la connexion internet pendant le voyage. Un parcours qui répertorie toutes les entreprises avec des solutions innovantes en rapport avec cette thématique sera présent sur le salon. Un nouveau prix dédié sera remis lors des Trophées de l’innovation du transport public, le 14 juin.

Les véhicules électriques et autonomes et la French Tech

CarPostal présentera la navette autonome Navya, lancée prochainement dans les rues de Sion ; Lohr exposera son système Cristal, un véhicule pouvant être exploité en usage individuel (mode libre-service) et collectif (mode navette) ; Irizar fera visiter son bus 100% électrique, qui circule déjà à Londres, Barcelone et Paris. Les fleurons de la French Tech, présents au CES de Las Vegas en janvier, seront également de la partie au sein d’un espace spécial start-up.

 

Le système Cristal par Lohr

Le système Cristal par Lohr

 

Le Congrès du GART et l’UTP

Pour la première fois, le Groupement des Autorités Responsables (GART) et l’Union des Transports Publics (UTP) profiteront de Transport Public 2016 pour se réunir en congrès. L’un des axes majeurs de réflexion, pour Jean-Pierre Farandou, président de l’UTP est « l’effet de ciseau que connait aujourd’hui le secteur : les citoyens veulent toujours plus d’offre de transport, mais les possibilités d’investissement sont très limitées ». L’enjeu est également de repenser la part payée par l’usager des transports en commun dans le coût du service : de 50% il y a 20 ans, elle est passée à moins de 30% aujourd’hui. Quant à l’open data, au coeur des débats récemment avec les demandes de Citymapper à la RATP, Farandou réitère que l’UTP est « volontaire sur ce sujet, dans le sens des dispositions de la loi Macron. Mais attention, il ne s’agit pas de tout donner, il faut protéger les savoir-faire des transporteurs français ».

 

jean pierre farandou, louis negre, utp, gart, salon europeen de la mobilite transport public 2016

La conférence de presse de lancement de Transport public 2016

 

Une journée ferroviaire franco-allemande

L’UTP et son homologue allemand le VDV organiseront, en clôture du salon le 16 juin, une journée spéciale sur le transport ferroviaire. Une grande conférence « Systèmes ferroviaires français et allemands : quel avenir ? » traitera de l’ouverture à la concurrence et de la compétitivité à l’heure de l’adoption du 4e paquet ferroviaire. Acteurs français et allemands débattront de la sécurité, de la modernisation et de la performance des réseaux ferrés, de l’industrie et de la mondialisation du marché, de la compétitivité du transport régional et de la concurrence.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.