Transport urbain : les Chariot à la conquête de l’est Stratégie

Si le service de transport en minibus à la demande via Internet de Chariot réussit son implantation à New York, Ali Vahabzadeh, son fondateur et DG préparera une implantation à Paris.   © Chariot
International

Les Opérateurs

Michel Grinand

De San Francisco à New York. Depuis 2014, Ali Vahabzadeh, fondateur aux Etats Unis de la startup Chariot, a lancé des services de minibus de 14 places assurant des lignes urbaines demandées et alimentées par les internautes. Pour un tarif de 4 euros le voyage, les minibus de Chariot offrent donc un transport plus personnalisé que le bus ou le métro et moins cher que le taxi. En même temps, la startup propose aux entreprises des navettes quotidiennes pour leurs employés. Ayant débuté à San Francisco, Chariot s’est ensuite implantée à Austin (Texas), puis à Seattle (Etat de Washington), avant d’être rachetée en 2016 par le constructeur Ford. Le potentiel que lui apporte le constructeur lui donne désormais les moyens de s’attaquer à la ville de New York.

Une ouverture sur l’Europe. La « Grosse Pomme » souffrant, depuis les bus jusqu’aux trains de banlieue en passant par le métro, d’un réseau de transport vieillissant et en voie de saturation, Ali Vahabzadeh estime que « New York a plus que jamais besoin de Chariot ». Une assertion que les autorités locales autant que par les agences de taxi et de VTC ont confirmée en donnant leur bénédiction à l’implantation de Chariot dans la grande métropole. Dès le mois d’août, Chariot a donc réuni 60 minibus Ford pour lancer deux lignes, l’une entre le Lower Eastside et Manhattan et l’autre entre Greenpoint et Brooklyn. Pour Ali Vahabzadeh, la maîtrise du marché newyorkais offre l’avantage supplémentaire de pouvoir servir d’exemple à l’international. Le Directeur général de Chariot vise en effet le marché européen et, en particulier Paris où il a déjà contacté un dirigeant de la RATP.

MG

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.