TTE 2019

La 2e édition du colloque Transport et transition énergétique (TTE) a eu lieu le 4 juin à Paris.

Energie : les premiers éclats d’une révolution annoncée

L’électrique fait ses premiers pas dans l’urbain, tandis que les autres segments du TRV s’interrogent. La transition énergétique va-t-elle tout bouleverser sur son passage ? Au fur et à mesure que s’approchent les premières échéances, de nombreuses questions demeurent ouvertes, faute de retours d’expérience suffisants. Comme si la révolution progressait à pas feutrés.

La neutralité carbone devra être atteinte en 2050. Le challenge posé par le projet de loi sur l’énergie, en ce moment en discussion au Parlement est de taille. Le développement des zones à faibles émissions va bannir de fait les véhicules diesel des centres-villes. Une autre disposition est déjà en vigueur : imposer aux grandes agglomérations d’acheter 50% de véhicules à faibles émissions lors du renouvellement de leurs flottes de bus à partir de 2025. Autant dire, demain ! Déjà, les professionnels s’organisent. Pour tenir cet objectif, trois alternatives au moteur diesel se détachent : le gaz, l’électrique et l’hydrogène. Chacune a ses avantages mais aussi ses contraintes. Le nouveau modèle énergétique du transport en commun sera nécessairement un mix. Retour sur la deuxième édition du colloque Transports et transition énergétique (TTE 2019) organisé par Bus&Car Connexion, qui s’est tenu le 4 juin à Paris.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans Bus&Car Connexion n°1075.