Une nouvelle solution d’autopartage bientôt en test à Lyon Pratique et ressources Territoires

Le système Esprit devrait permettre de parcourir le fameux «dernier kilomètre», casse-tête pour les acteurs de la mobilité.   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

Dernier kilomètre. Le CEA, chef de file du projet Esprit qui réunit 18 partenaires, a présenté le 30 août dernier à Lyon une nouvelle solution d’autopartage. Esprit devrait permettre de parcourir le fameux «dernier kilomètre», casse-tête pour les acteurs de la mobilité. C’est à ce titre qu’il devrait prochainement être testé in situ dans l’agglomération Lyonnaise. «Il faut trouver des réponses diversifiées et adaptées aux besoins pour parcourir les derniers kilomètres, celle-ci fait partie des solutions que nous étudions», confie Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral, en regardant évoluer les petits véhicules Esprit en démonstration dans le quartier de la Confluence. Rien n’est acté pour l’instant, mais ce test grandeur réelle pourrait se dérouler sur le parc technologique de Saint-Priest. Relié à la ville par le tramway dans sa partie centrale, ce parc s’étend sur près de 150 hectares et compte de nombreuses entreprises. Esprit pourrait ainsi permettre de prendre le relais du tramway pour desservir des stations implantées en pied des immeubles du site.

Disponibilité assurée. Il a fallu trois ans et un budget de 8 millions d’euros abondé par l’Union Européenne pour mettre au point ce système qui se distingue par la disponibilité. «Les tests que nous avons faits nous permettent de garantir un taux de disponibilité de 90% dans chaque station, puisque notre solution repose sur l’intervention d’un opérateur qui en temps réel grâce au système de back-office assure la redistribution des véhicules», explique Valéry Cervantès, chercheur au CEA, pilote de ce projet européen également présenté à Glasgow et L’Hospitalet. Par ailleurs, sur le plan économique, le rechargement mutualisé permet de diminuer les coûts. En effet, la technologie mise au point par le projet Esprit repose sur un système permettant d’emboîter les véhicules les uns dans les autres pour les charger, ce qui diminue le nombre de bornes à installer.

F. S.

 

 

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.