Utrecht a végétalisé 316 de ses abribus à moindre frais

Les toits végétalisés aident à capter les particules fines et stockent naturellement une partie des eaux de pluie.   © Ville d'Utrech
Actualites

Grégoire Hamon

Climatisation naturelle. La ville d’Utrecht, aux Pays-Bas, a l’ambition d’être la région «la plus saine d’Europe» et apparaît sur bien des points comme un laboratoire précurseur des mobilités douces. En plus accueillir le plus grand parking de vélos du monde, avec 13.500 places, la ville a décidé de végétaliser 316 de ses abribus. Depuis le mois d’avril, les toits ont été tapissés d’un couvert de sedum, une plante vivace et résistante dont la floraison permet de maintenir la biodiversité en ville, en contribuant au maintien d’insectes pollinisateurs comme les abeilles. Les toits végétaux aident également à capter les particules fines et stockent naturellement une partie des eaux de pluie, ce qui rafraîchit l’atmosphère en cas de forte chaleur. Tous les arrêts bénéficient d’un éclairage LED et d’un siège en bambou, et 96 d’entre eux sont équipés de panneaux solaires. Le coût d’installation de ces nouveaux équipements, et leur maintenance, est assuré par le prestataire RBL Outdoor / Clear Channel qui se rémunère par la publicité affichée sur les côtés des abribus.

Gas To Liquid. U-OV, le réseau de transport de la ville d’Utrecht, opéré par la société de transport Qbuzz, gère 81 lignes de bus avec 180.000 voyageurs par jour est. Dix autobus diesel ont déjà été remplacés par des bus électriques et le réseau s’est fixé pour objectif d’exploiter les bus neutres en CO2 avant 2028. Entre-temps, U-OV a remplacé le carburant diesel standard par du GTL (Gas To Liquid), un carburant de synthèse liquide, dérivé du gaz naturel, qui permet d’abaisser les émissions de CO2 de 10%, et de 30% pour le NOx. La compagnie produit sa propre électricité à l’aide de panneaux solaires et a mis en place un programme incitant les conducteurs à adopter une conduite souple et écologique, grâce à des enregistreurs de bord qui mesure la vitesse, le freinage, l’accélération et le style de conduite. Plus le style est agréable et confortable pour les voyageurs, plus le conducteur reçoit des «Greenfees», des points échangeables en cadeaux.
G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.