Vedecom lance M’OBS, son agence de notation des nouvelles mobilités

«L’objectif est d’aider les acteurs de la mobilité, notamment les collectivités locales, à mieux appréhender leur environnement», déclare Stéphane Rabatel, président de Vedecom Tech.   © Vedecom
Actualites

Grégoire Hamon

Écosystème des mobilités. Vedecom Tech, filiale commerciale de l’Institut Vedecom, annonce le lancement de la première agence de notation des nouvelles mobilités en France, appelée M’OBS pour Observatoire des mobilités. «M’OBS est né d’un constat: le manque de repères dans l’écosystème des nouvelles mobilités. Notre ambition est de donner une vision 360° des solutions existantes au niveau national et international. Chaque solution est évaluée par l’équipe de M’OBS sur la base de 46 critères d’analyse. L’objectif est d’aider les acteurs de la mobilité − notamment les collectivités locales − à mieux appréhender leur environnement et les attentes des usagers afin d’identifier les solutions les plus adaptées à leur territoire», souligne Stéphane Rabatel, président de Vedecom Tech. L’agence M’OBS est issue des travaux de recherche du Laboratoire des nouveaux usages de l’Institut Vedecom. Elle ambitionne de donner une vision complète de l’écosystème des mobilités en s’appuyant sur trois briques d’analyses (solutions, acteurs et parcours utilisateurs) et 46 critères au niveau national et international. L’attribution des scores repose sur une série d’évaluations, depuis avril 2017, par rapport à une solution référente: la voiture thermique utilisée par un conducteur unique. Par ailleurs, depuis 2019, chaque acteur a été évalué sur sa performance économique et marketing (13 critères) ainsi que sur l’expérience utilisateur qu’il propose (15 critères), notamment grâce à des tests sur le terrain.

Classement. Pour sa première mission, l’agence a établi un classement des opérateurs de la mobilité à travers le monde. Réalisée avant le confinement, cette étude permet de mettre en avant plusieurs acteurs (la plupart ont pour l’instant réussi à survivre pendant cette crise) à travers trois catégories: les meilleures applications de mobilité (de type MaaS), les meilleurs tarifs de la mobilité partagée (pour optimiser l’intermodalité) et les pratiques innovantes pour la régulation du stationnement des vélos et trottinettes. Pour les meilleures applications de type MaaS, M’OBS a mis en avant Citymapper (pass multimodal à Londres), Moovit (intégration de 90% des solutions de mobilité de Tel-Aviv) et ViaNavigo (dématérialisation de l’achat et de la validation des titres de transport en Île-de-France). Les meilleurs tarifs de mobilité partagés permettent de mettre en valeur Free2Move Paris (pour sa tarification dynamique), Lime (suppression des frais de déverrouillage en période de grève) et Cityscoot (packs de minutes privilégiant la fidélité). Enfin, pour réguler les stationnements de trottinettes et vélos en libre-service, Singapour est distinguée pour la mise en place d’un QR-code à scanner en fin de parcours au moment de garer l’engin: en cas de mauvais stationnement, le client est passible de frais additionnels, voire d’une interdiction pendant un an en cas de récidive!

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.