Vélo’v : Lyon vise 3 800 trajets de plus par jour Politique et réglementations Stratégie Territoires

La 345e station Vélo’v inaugurée le 23 mai par Gilles Vesco.   ©  Jean François Belanger
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Jean-François Belanger

Avec l’inauguration de sa 345e station Vélo’v le 23 mai, le Grand Lyon souhaite voir augmenter le nombre d’utilisateurs de ces vélos en libre-service. De nouvelles initiatives devraient donc être lancées prochainement pour atteindre 20% de trajets quotidiens en plus par jour.

Le réseau lyonnais de vélos en libre-service est aujourd’hui quasiment mature. La 345e station vient d’être inaugurée à proximité du centre commercial Carré de Soie, à Vaulx-en-Velin, le 23 mai, par Gilles Vesco, vice-président du Grand Lyon en charge des nouvelles mobilités. Et il n’en restera que trois autres à ouvrir, toutes situées dans le nouveau quartier Confluence, à Lyon 2e, avant d’atteindre 2017, soit la fin du contrat qui lie la communauté urbaine à l’annonceur JC Decaux. Ce n’est pas une raison pour ne pas nourrir d’ici là de nouvelles ambitions. L’exemple lyonnais de vélos en libre-service, qui a fait école partout en France et en Europe depuis 2005, n’en néglige pas pour autant des initiatives qui doivent lui permettre d’améliorer encore la pénétration de ce service auprès des habitants de l’agglomération lyonnaise. « Nous allons nous inspirer du Véli’b parisien et notamment de la souscription des contrats 100% en ligne ainsi que de la proposition de ce service aux entreprises, comme c’est déjà le cas à Nantes », annonce Gilles Vesco. A Paris, cette initiative a fait bondir, en un an, le nombre des abonnements de 40%, en supprimant la question de la caution bancaire. Avec ces initiatives, l’objectif est d’atteindre 20% de trajets supplémentaires quotidiens, soit 3 800 de plus d’ici 2013. L’utilisation quotidienne du service s’établit aujourd’hui dans une moyenne comprise entre 15 000 et 25 000 locations, avec des journées record, à 45 000 locations, les jours de grève du réseau Tcl, par exemple. Au-delà, il conviendra de réfléchir à l’élargissement de la zone d’utilisation du service Vélo’v. « Il ne s’agit pas d’implanter des stations par-ci par-là, le système ne fonctionne que dès lors, il dispose d’un seuil critique, qui permette à l’utilisateur d’opter pour des trajets one way », annonce Gilles Vesco. Un déploiement du service Vélo’v est d’ores et déjà à l’étude pour les communes de Vaulx-en-Velin, Bron, Caluire…

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.