Vendée: Lhyfe construit une station hydrogène décarboné

Le français Lhyfe dévoile sa solution d'hydrogène vert, lève 8 millions d'euros et annonce un premier site industriel en Vendée. (esquisse du site de Bouin).   © EDF
Actualites

Grégoire Hamon

Alimentation d’une ligne de bus hydrogène. Lhyfe, startup crée en 2017, a dévoilé le 16 janvier sa solution de production locale d’hydrogène «vert», avec une première implantation en Vendée prévue cette année. Situé à proximité du parc éolien de Bouin (EDF), le site industriel sera le premier en France à produire de l’hydrogène vert par électrolyse de l’eau, sans être connecté au réseau électrique. De quoi permettre de répondre à la demande des transporteurs qui réclament un hydrogène produit de manière décarbonée (contrairement à 95% de l’hydrogène produit actuellement, notamment à partir du craquage de méthane). Le site vendéen produira, dès le premier semestre 2021, plusieurs centaines de kilos d’hydrogène «vert» pour répondre de façon évolutive aux besoins du Grand Ouest. Il sera complété par une première station à hydrogène, située à La Roche-sur-Yon, ouverte à tous, qui alimentera une ligne de bus ainsi que des véhicules de la collectivité (comme des bennes à ordures ménagères).

Multiplier les sites. Pour produire son hydrogène, Lhyfe se connecte directement aux énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque, hydraulique, biomasse solide, etc). L’industriel indique avoir a bouclé fin 2019 une première levée de fonds de 8 millions d’euros, «l’une des plus grosses levées de fonds en amorçage dans l’industrie en 2019», auprès de 5 acteurs privés et publics: le Syndicat d’Energie de Vendée (SyDEV) et sa SEM Vendée Energie (producteur local d’énergie renouvelable depuis 2002), Ovive (spécialiste du traitement des effluents industriels), et les sociétés d’investissement Noria, Ouest Croissance et Océan Participations. Le site vendéen a également été cofinancé à hauteur de 3 millions d’euros par la Communauté de Communes de Challans-Gois, la Région Pays de la Loire et BpiFrance. L’industriel compte déployer rapidement d’autres solutions clé en main de production d’hydrogène «vert» «en quantité industrielle et à prix compétitif», avec un prix du plein équivalent à celui des véhicules thermiques. À moyen terme, Lhyfe envisage d’installer des sites de production en mer, directement au pied des parcs éoliens offshore.

G. H.

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.