Veolia Transdev remporte le contrat du réseau Citea de Valences-Romans Politique et réglementations Stratégie Territoires

  © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Pierre Cossard

L’autorité organisatrice Valence-Romans Déplacements voulait une nouvelle offre plus souple et une tarification unique sur son territoire, elle a choisi Veolia Transdev pour exploiter le nouveau réseau Citea.

Déjà présent à travers deux réseaux distincts, celui de CTAV à Valence, et celui de Citebus à Romans, Veolia Transdev remporte le renouvellement du contrat de délégation des réseaux de Valence et de Romans rebaptisés Citea, sous la nouvelle bannière VRD (Valence Romans Déplacements). Ce contrat prendra effet en juin 2012 pour une période de six ans. Pour assurer cette mission, Veolia Transdev s’appuiera sur près de 320 collaborateurs et un parc de 200 véhicules.
Avec 39 communes desservies et plus de 220 000 habitants concernés, Citea intègre, dans un réseau unique, les pôles urbains de Valence – Romans, de la gare TGV – Rovaltain ainsi qu’un tissu périurbain important. C’est le quatrième réseau urbain de la région Rhône Alpes, et Veolia Transdev le considère comme un enjeu territorial de premier ordre.

Une refonte totale

Valence Romans Déplacements souhaitait mettre en place un ensemble de services à la mobilité accessible à tous, tout en préservant les spécificités du territoire avec de nouvelles dessertes périurbaines et des extensions de services PMR (personnes à mobilité réduite) et TAD (transport à la demande). Le réseau Citea a pour ambition de répondre aux déplacements domicile-travail, de développer les dessertes sur certains points du territoire (une extension de plus de 20% d’offres kilométriques est prévue en 2012 sur la partie nord du réseau), d’augmenter les cadencements et les fréquences entre Romans, la gare TGV et Valence, une zone d’emplois essentielle, et d’améliorer l’articulation avec le TER notamment.

Des engagements importants

Pour remporter ce marché, Veolia Transdev s’est engagé sur un certain de points importants :
– un accroissement de près de 20% de la fréquentation en six ans avec, à horizon 2018, 11,7 millions de trajets espérés;
– la multiplication des moyens de communication et d’interaction, traditionnels comme novateurs, notamment grâce à la mise en place d’une centrale de mobilité nouvelle génération permettant aux clients de disposer de toute l’information voyageur en temps réel, depuis leur mobile ou leur ordinateur;
– l’application d’une tarification unique pour tous les usagers, qu’ils habitent dans une commune rurale (et fassent appel à un véhicule de TAD) ou en centre-ville et qu’ils utilisent un bus cadensé à dix minutes;
– la mise en place d’un outil innovant de CRM (gestion relation client) qui permettra une gestion dynamique de la base de données clients afin de mieux connaître les voyageurs et leurs attentes;
– la mise en œuvre d’un système de postpaiement dans la télébillettique, qui permettra, dès 2013, aux voyageurs de payer à la consommation des déplacements effectués;
– enfin le respect de la norme ISO 26000 et poursuivre ainsi la démarche sociale et responsable sur le territoire.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.