Veolia Transport confirme son intérêt pour une fusion avec Transdev Politique et réglementations Stratégie Territoires

Joël Lebreton (à g.), président de Transdev, et Cyrille du Peloux (à dr.), Pdg de Veolia Transport.   © ©DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La Rédaction

Veolia Transport, filiale de Veolia Environnement, a indiqué le 9 juin qu’elle s' »intéressait » à toute évolution du capital de Transdev. Objectif : fusionner pour devenir un leader mondial des transports collectifs de voyageurs. Keolis est aussi en lice.

« Veolia Transport s’intéresse à toute situation dans laquelle le capital de Transdev évoluerait », indique le groupe dans un communiqué, alors que la RATP doit céder les 25% qu’il détient dans Transdev, opérateur de transport de voyageurs urbain et interurbain. « L’objectif de Veolia Environnement serait de créer un nouveau groupe, leader mondial du transport collectif de voyageurs dont il resterait l’opérateur industriel aux côtés de la Caisse des dépôts (CDC) », est-il précisé. Interrogé, le PDG de Veolia Transport Cyrille du Peloux ne souhaite faire aucun commentaire sur cette information.

Transdev est actuellement détenu à 69,6% par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), à 25,6% par la RATP et à 4,8% par la banque italienne Intesa Sanpaolo. Ce nouveau groupe résulterait de la fusion entre Transdev et Veolia Transport, explique Veolia Environnement.

Keolis également candidat ?

Veolia Environnement indique aussi son intention d’introduire en bourse, « dès que les conditions de marché le permettrait », le nouveau groupe issu de la fusion. « Veolia Environnement informera donc les marchés financiers, en application de la réglementation en vigueur, sur les évolutions de ce projet qui, le cas échéant, devrait également être approuvé par la RATP », indique le communiqué.

Les Échos affirment dans leur édition du 9 juin que Veolia Transport mais aussi Keolis (filiale de SNCF Participations), avaient « déposé la semaine dernière des lettres d’intentions non engageantes, présentant chacun leur projet industriel » pour Transdev. « Des réunions se sont tenues vendredi 5 juin avec la Caisse des Dépôts », actionnaire majoritaire de Transdev, ajoute le quotidien.

Vers la naissance d’un géant

Transdev se présente comme le quatrième opérateur privé de transport public en Europe, il gère actuellement 12 réseaux de tramway et 2 métros dans le monde à Porto (Portugal) et Gênes (Italie). Deux autres réseaux de tramway dont il a la charge sont en construction, à Reims et Edimbourg.

Le groupe possède également des activités ferroviaires en Allemagne et les sociétés de voitures en libre-service Caisse Commune (Paris) et Marguerite (Nantes)

 

 

Télécharger l’organigramme financier des groupes français de transport de voyageurs (284 Ko) en accès libre

Consulter le classement des 200 premières PME de transport de voyageurs en France (accès réservé aux abonnés de Bus & Car)

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.