Veolia/Transdev : un géant mondial du transport urbain est né Politique et réglementations Stratégie Territoires

En fusionnant avec Transdev, Veolia Transdev deviendra le n°1 mondial du transport public de voyageurs.  
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La Rédaction

La Caisse des dépôts (CDC) va entrer en négociations exclusives avec Veolia pour fusionner sa filiale de transport public, Transdev, avec Veolia Transport. Keolis est évincé et les élus locaux s’inquiètent du rétrécissement de la concurrence.

C’est donc confirmé : Veolia Transport a été choisi le 22 juillet par le comité d’investissements de la Caisse des Dépôts (CDC) pour racheter les 25,6% de parts de capital détenus par la RATP dans Transdev, filiale de transport public de la CDC. 
Les propositions de Veolia ont été préférées à celles de Keolis, filiale de la SNCF qui avait présenté une offre concurrente.
Cette fusion donnera naissance à un poids lourd des transports publics avec un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros.

Fusion en 2010

Le groupe dirigé par Henri Proglio avait depuis quelques semaines la préférence du gouvernement, mais des garanties en termes de gouvernance ont dû être apportées pour répondre aux questions de la commission de surveillance. L’opération ne sera pas conclue avant début 2010, le temps de boucler les négociations financières. Cette décision ouvre donc la voie à une fusion qui pourrait, en cas d’accord, aboutir d’ici à fin 2009 et donnerait naissance au numéro un mondial des transports urbains.

Le nouvel opérateur né de ce rapprochement sera détenu à 50 % par la CDC, qui détient actuellement 69,6 % de Transdev, et à 50 % par Veolia. La RATP, actionnaire à 25,6 % de Transdev, serait « dédommagée«  par des actifs en provenance de Transdev, comme de Veolia Transport.

Le GART s’inquiète pour la concurrence et les coûts

Aussitôt l’annonce de la fusion entre Veolia et Transdev diffusée, le Groupement des autorités responsables de transport (GART) s’est dit inquiet de la diminution de la concurrence et « craint des répercussions sur le coût du transport collectif supporté par les autorités organisatrices de transport « 

Dans les futurs appels d’offres pour les délégations de service public (DSP) ou les marchés publics de transport, les collectivités locales n’auront en effet plus beaucoup de choix : Keolis, Veolia ou RATP Développement ? 
A moins que les élus ne se tournent plus franchement vers les opérateurs étrangers (britanniques, espagnols et suisses notamment) qui frappent aux portes de l’Hexagone depuis plusieurs années et se sont heurtés jusqu’à présent à la frilosité des élus locaux. Seul le Suisse CarPostal a réussi à conquérir plusieurs réseaux urbains en France.

Lire l’article sur la dernière prise de CarPostal en France, à Mâcon (réservé aux abonnés)

Lire les enquêtes de Bus & Car sur Veolia Transport, Transdev et Keolis (réservé aux abonnés)

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.