Volkswagen lance enfin son service d’autopartage électrique à Berlin Stratégie

Originalité, Volkswagen s’est associé aux chaînes de supermarchés du groupe Schwarz, Lidl et Kaufland, qui vont installer 140 bornes de recharge publiques dans leurs parkings.   © VW
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

Grégoire Hamon

La plus grosse flotte de véhicules électriques en autopartage. Avec un temps de retard sur ses concurrents, Volkswagen a lancé le 27 juin son offre d’autopartage We Share. Uniquement disponible à Berlin pour le moment, ce service a pour particularité de ne proposer des voitures électriques: 1500 e-Golf, soit la plus grosse flotte de véhicules électriques en autopartage au monde. 500 e-Up viendront grossir les effectifs d’ici la fin de l’année, avec les futures ID.3. à la mi-2020. Voilà de quoi tourner la page du «dieselgate», avec une image plus écologique. Le groupe de Wolfsburg a dévoilé au printemps dernier un virage stratégique en faveur de la mobilité électrique, avec l’arrivée de 70 modèles électriques d’ici à 2028, assorti d’un investissement de 30 milliards d’euros d’ici à 2023 (et de la suppression de 7.000 emplois sur la même période). Pour déployer son offre en free-floating, Volkswagen s’est appuyé sur la solution du français Vulog, premier fournisseur mondial de technologies de mobilité partagée. Cette année, 22 millions de trajets seront opérés via la plateforme AiMA développée par l’entreprise, dont les dernières fonctionnalités incluent la gestion prédictive de la demande ou encore la combinaison des modes «free-floating» et «réservation planifiée».

Recharge dans les supermarchés la nuit. Originalité, Volkswagen s’est associé aux chaînes de supermarchés du groupe Schwarz, Lidl et Kaufland, qui  vont installer 140 bornes de recharge publiques dans les parkings de 60 magasins Lidl et 10 succursales Kaufland à Berlin. Volkswagen aura l’exclusivité des recharges de nuit, tandis que ces infrastructures supplémentaires seront accessibles au public pendant les heures d’ouvertures des magasins. Ces bornes augmenteront de près de 20% le nombre total de points de charge publics disponibles dans la capitale allemande. Volkswagen estime qu’à avenir, 50% des recharges pour les voitures électriques seront effectués par les clients à leur domicile, 20% sur leur lieu de travail, 5% le long des routes et 25% dans les espaces publics. Pour lancer son offre d’autopartage, Volkswagen va proposer des tarifs attractifs pour se faire une place face à Car2go de Daimler (présent aussi en France à Lyon et Paris) et Drive Now de BMW, avec un tarif de location de 0,19€ la minute, contre environ 0,30€ pour ses concurrents. Soit quasiment le même tarif qu’une trotinette électrique. Après Berlin, Volkswagen lancera We Share dans plusieurs autres villes en Europe, dont Prague et Hambourg en 2020.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.