Volvo et Uber présentent un véhicule adapté à la conduite VTC autonome Produits Stratégie

Volvo estime que d’ici le milieu de la prochaine décennie, un tiers des voitures vendues devraient être entièrement autonomes.   © Volvo
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Flotte de VTC autonomes. Volvo Cars et Uber ont présenté le 12 juin, à l’occasion de l’Uber Elevate Summit, un véhicule de série adapté pour la conduite autonome. Le SUV XC90, est présenté comme «le premier véhicule de série capable, grâce au système de conduite autonome d’Uber, de rouler de manière entièrement automatisée, ouvrant la voie au futur déploiement d’une flotte de VTC Uber autonomes». Il s’agit d’un modèle de série équipé d’un dispositif de sécurité supplémentaire et qui bénéficie du système de conduite autonome développé par Uber. Selon Reuters, s’il y a toujours des pédales et un volant à bord, ces derniers ont été dessinés avant tout pour être opérés par un robot, et non par un humain. Les deux partenaires semblent surtout avoir tiré les leçons de l’accident mortel du 18 mars 2018, survenu à Tempe (Arizona). Le véhicule dispose ainsi d’un système redondant pour les fonctions de direction et de freinage ainsi que d’une alimentation de secours par batterie. En cas de défaillance (pour quelque raison que ce soit) des systèmes primaires, les systèmes de secours sont conçus pour stopper immédiatement le véhicule. Ce qui devrait éviter a priori de nouvelles collisions en cas d’inattention des pilotes essayeurs. Une série de capteurs, installés sur le toit et au sein du véhicule, complète le dispositif.

Premiers test en 2020. Volvo et Uber restent flous sur la date de livraison de ces nouveaux véhicules. Selon le site spécialisé TechCrunch, ces nouveaux XC90 pourraient arriver dès 2020 pour des tests. Uber aurait reçu pour l’instant une dizaine de ces nouveaux modèles. Pour sa part, Volvo annonce son intention de profiter de ces expérimentations pour mettre au point ses propres véhicules autonomes. «D’ici le milieu de la prochaine décennie, un tiers des voitures que nous vendrons devraient être entièrement autonomes. Notre accord avec Uber met en lumière notre volonté de devenir le fournisseur privilégié des plus grandes entreprises de VTC du monde», déclare Håkan Samuelsson, président et CEO de Volvo Cars. Prudent, le constructeur évoque une autonomie surtout dédiée aux zones clairement définies, «comme les autoroutes et les ceintures périphériques».

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.