ZF maintient sa stratégie malgré les incertitudes liées à l’épidémie de Covid-19

ZF a renoncé à établir des prévisions pour 2020 en raison de l'incertitude liée à l'épidémie de Covid-19.  
Actualites

La rédaction

Résultats 2019 en recul. À l’occasion de la présentation de ses résultats 2019, l’équipementier allemand ZF Friedrichshafen AG a annoncé un chiffre d’affaires de 36,5 milliards d’euros, contre 36,9 milliards d’euros en 2018, soit une baisse de 1,9 %. Le bénéfice d’exploitation (EBIT) ajusté a reculé de près de 30% pour s’établir à 1,5 milliard d’euros contre 2,1 milliards en 2018. Quant à la marge, elle a rétréci de 5,6% à 4,1%. En cause, les mauvaises performances du marché automobile mondial, qui avaient conduit ZF à revoir ses prévisions à la baisse durant l’été. Fin décembre, ZF comptait 147 797 collaborateurs dans le monde contre 148 969 en 2018. «Les effets de la crise sanitaire sont incertains, c’est pourquoi nous ne sommes pas actuellement en mesure de faire des prévisions fiables pour 2020. Nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger nos employés, stopper la propagation du virus et assurer la stabilité de notre entreprise», a déclaré Wolf-Henning Scheider, PDG de ZF.

Un milliard d’euros de nouvelles commandes. Le groupe reste toutefois confiant sur le long terme, et indique poursuivre ses engagements envers sa stratégie «Mobilité Nouvelle Génération». Des orientations confortées notamment par de nouvelles commandes d’un milliard d’euros pour la transmission automatique hybride à 8 vitesses, de nouveaux contrats dans le domaine de la technologie de sécurité active (système de freinage intégré/IBC), la demande toujours croissante pour les transmissions électriques des autobus ainsi que les commandes de R&D pour les fonctions de conduite automatisée. Dans cette perspective, ZF a procédé en 2019 à l’acquisition d’une participation majoritaire de 60% dans la société néerlandaise 2getthere, un fournisseur établi de systèmes de transport de passagers électriques autonomes, et a conclu un accord de coopération avec Microsoft pour améliorer les processus de développement et accroître considérablement les capacités logicielles de ZF.

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.