Accessibilité: l’APF France Handicap dénonce le retard français

En mai dernier, l'APF France Handicap a organisé une caravane pour revendiquer une conception et une accessibilité universelles.  
Actualites

La rédaction

Des difficultés rencontrées par 86% des sondés. À quelques jours de la date anniversaire des 15 ans de la loi «Handicap», l’APF France Handicap publie un sondage Ifop qui met en relief les lacunes de l’accessibilité aux transports publics. L’enquête a été menée auprès de 12.000 personnes valides et handicapées, et les résultats convergent. Si la voirie arrive en tête au niveau de l’insatisfaction (47% chez les personnes handicapées, 65% chez les valides), la thématique de l’accès aux transports en commun suscite les jugements les plus critiques: 55% se disent insatisfaits, dont 25% pas du tout satisfaits. Plus d’un répondant sur deux déclare rencontrer souvent des difficultés d’accessibilité lors de ses déplacements (57%) et 86% indiquent y être confrontés au moins de temps en temps (86%). Si, assez logiquement, les personnes en situation de handicap font davantage état de difficultés (67% en rencontrent souvent), la problématique n’épargne pas pour autant les personnes valides (33%). De plus, 72% des habitants des communes rurales font part de leur sentiment d’abandon.

Sensibiliser les candidats aux municipales. L’enquête comprend également un focus sur les 14 métropoles de plus de 410.000 habitants, toujours sur la question des déplacements. Grenoble, Rennes et Nantes occupent le trio de tête, avec respectivement 30%, 27% et 24% de répondants qui ne se sentent jamais ou rarement gênés dans leurs déplacements, alors que Paris et Aix-Marseille se classent ex æquo au dernier rang (9%). L’APF France handicap publie également un document à destination des élus intitulé «Municipales 2020 – Liberté, égalité, fraternité #C’estLaBase». En matière de déplacements, l’association demande notamment de rendre effectif le droit aux transports sur tout le territoire : mettre en accessibilité l’ensemble des moyens de transport publics et soutenir le développement d’une offre complémentaire de transports adaptés, sur tout le territoire, avec une amplitude horaire et un tarif équivalents aux transports publics. Le 11 février, doit se tenir la 5e réunion de la Conférence Nationale du Handicap, en présence du président de la République, Emmanuel Macron.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.