Agression à Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale

Le conducteur de Trambus a été violemment frappé à la tête dimanche en fin de journée.   © DR
Actualites

La rédaction

Climat d’insécurité. Le réseau urbain Chronoplus, qui dessert l’agglomération de Bayonne, Biarritz et Anglet, était fortement perturbé lundi 6 juillet, après l’agression d’un conducteur de bus, intervenue la veille, vers 19 heures. Selon le quotidien Sud-Ouest, le conducteur, âgé d’une cinquantaine d’années, se trouvait en état de mort cérébrale après avoir été frappé à la tête. Il était sorti de son véhicule pour tenter de régler un différend avec un groupe de personnes. Ses collègues ont fait valoir leur droit de retrait, paralysant une partie des lignes. Toujours selon Sud-Ouest, les conducteurs auraient relevé pas moins de trois agressions sur le réseau ces derniers jours. Une enquête, confiée au commissariat de Bayonne, est en cours pour identifier le ou les auteurs de l’agression.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.