Caux Seine mobilité crée la première Semop transport de France

Inauguration officielle de la Semop Caux Seine Mobilité le 9 septembre 2019.   © Caux Seine Mobilité
Actualites

Grégoire Hamon

Durée de 3 ans. La loi LOM donnant aux intercommunalités le soin d’organiser leur propre mobilité, l’agglomération Caux Seine a repris la gestion des trois réseaux de transport urbain qui existaient sur son territoire, en Seine-Maritime. L’organisation des services urbain a été confiée à une Société Mixte à Opération Unique (SEMop) appelée Caux Seine mobilité. Ce partenariat de type public / privé, pour une durée et une opération donnée, réunit donc Caux Seine agglo et Transdev Normandie interurbain (VTNI). Constituée le 2 septembre 2019, cette première Semop de France (dans le domaine des transports) prend en charge la gestion et l’exécution des trois réseaux de transports urbains (Bolbec, Lillebonne et Port-Jérôme-sur-Seine) et le transport scolaire pour une durée de 3 ans. «Dans les années à venir, ce dispositif a vocation à s’étendre à l’ensemble de l’agglomération avec un pilotage unique à l’échelle de notre territoire», signale Caux Seine agglo.

Tout le scolaire en 2022. Les trois réseaux de transports des communes concernées (TUB, LIB’RT et TAG) ont donc été récupérés par Caux Seine Agglo et refondus sous l’appelation Rezo’Bus. Le service reste identique: toutes les lignes ont été maintenues, avec les mêmes arrêts et les mêmes fréquences. Le service de transport à la demande (TAD) a également été conservé. Seul changement notable pour les usagers, la tarification a été unifiée et légèrement revue à la baisse (0,50€ pour un voyage, 4€ pour 10 voyages, 15€ par mois ou 150 € par an). La gratuité a également été maintenue pour les habitants de Port-Jérôme-sur-Seine. L’information en temps réel sera prochainement disponible via l’application et le site internet Pysae. Quelques lignes de transport scolaire, qui complètent le réseau de la Région, sont gérées dès maintenant par Caux Seine agglo. L’ensemble des autres lignes de transport scolaire seront reprises par l’agglomération en 2022.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.