Des autobus pour les non-croyants Politique et réglementations Stratégie Territoires

  © Un bus londonien avec une affiche prônant l'athéisme ©Ateos.org
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La Rédaction

En Angleterre et en Espagne, les flancs de bus accueillent des publicités inédites pour l’athéisme. Des associations chrétiennes demandent leur interdiction, les voyageurs méditent.

Dieu existe t-il ? Voilà un vrai sujet de méditation pour les voyageurs des transports urbains de Londres pendant leurs trajets en autobus. Car depuis début janvier, un millier d’autobus arborent des affiches publicitaires un brin provocatrices. On peut y lire en grosses lettres roses, oranges et rouges : « Il n’y a probablement pas de Dieu. Alors, arrêtez de vous inquiéter et profitez de la vie » (voir photo).

Un slogan qui peut aider à être philosophe en ces temps de crise… Mais qui a le don d’irriter les associations chrétiennes espagnoles et d’outre-Manche. Elles ont déposé une plainte devant l’autorité de surveillance de la publicité (l’équivalent de notre Bureau de vérification de la publicité BVP) et demandent l’interdiction de ces affiches athées.


Derrière les bus, une femme

Qui se cache derrière cette campagne publicitaire inédite ? Une journaliste anglaise de 28 ans, Ariane Shenine, elle-même irritée par des panneaux évangélistes sur des autobus londoniens en 2008. Les affichent renvoyaient alors vers un site internet sur lequel on peut lire que ceux qui rejettent Dieu seront condamnés à souffrir en enfer pour l’éternité.


Dans le métro londonien et sur les bus espagnols aussi

Profitant d’une tribune libre dans un journal quotidien, The Guardian, la journaliste a lancé en juin 2008 une souscription pour financer une campagne athée, en réaction à cet accès de prosélytisme. Elle a recuelli 140 000 euros (150 000 euros) – bien plus que ce qu’elle espérait – ce qui lui a permis de financer cette campagne publicitaire nationale début janvier 2009.

La campagne est relayée dans le métro londonien. Et elle s’est récemment exportée en Espagne, sur les bus de Madrid et Barcelone, à l’initiative des athées espagnols.

 

 

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.