Jean Castex dévoile son Gouvernement

Maire LR de Prades (Pyrénées Orientales), Jean Castex est devenu Premier ministre le 3 juillet.  
Non classé

La rédaction

Énarque de terrain. Nommé vendredi 3 juillet par le président de la République, Emmanuel Macron, le nouveau Premier ministre incarne à la fois les mérites de la haute fonction publique et le terroir. À la fois énarque et maire de Prades, petite commune des Pyrénées-Orientales, Jean Castex est censé parler à la fois aux élites parisiennes et aux ruraux. L’accent gersois de ce natif de Vic-Fezensac saura-t-il atténuer la fracture entre la France des territoires et les cercles du pouvoir ? Son équipe gouvernementale compte 16 ministres de plein exercice, et 14 ministres délégués. Fait notable, la parité hommes-femmes est parfaite au sein des 16 ministres, alors que 9 femmes sont nommées ministres déléguées. 

Orientation écologiste. «Agir pour l’environnement n’est pas une option, c’est une obligation», avait déclaré Jean Castex dans une interview au Journal du dimanche, le 5 juillet. Cette inflexion écologique est incarnée par Barbara Pompili, qui prend la suite d’Élisabeth Borne au ministère de la Transition écologique, alors que cette dernière prend celui du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. Adhérente des Verts depuis 2000, Barbara Pompili est députée de la 2e circonscription de la Somme. Elle a été secrétaire d’État en charge de la Biodiversité dans les gouvernements Valls et Cazeneuve, de février 2016 à mai 2017. Jean-Baptiste Djebbari, auparavant secrétaire d’État aux Transports, conserve les mêmes responsabilités avec le statut de ministre délégué. 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.