La RATP part à la conquête des États-Unis Politique et réglementations Stratégie Territoires

La régie des transports parisiens connait une légère chute de trafic pour la première fois en 15 ans.   © © Fotolia
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Pierre Cossard

Pour la première fois en quinze ans, le trafic de la RATP connaît une chute. Pour autant, la régie continue son développement à l’international tout en préservant son monopole sur Paris.

Pour Pierre Mongin, Pdg de la RATP (reconduit à ce poste le 23 juillet 2009), la baisse de fréquentation de 0,7% enregistrée par la régie au cours du 1er semestre 2009 est clairement imputable à la crise économique. “C’est le trajet domicile/travail qui est le plus impacté”, constate-t-il.
Malgré cela, la croissance du chiffre d’affaires demeure, avec une hausse de 2,9% à 2,24 milliards d’euros. La régie poursuit donc son programme de modernisation avec notamment le lancement expérimental (auprès de 100 000 clients) d’un système de rechargement du Pass Navigo (titre de transport sans contact) directement depuis leur ordinateur individuel sur le site de la RATP. Le premier modèle, d’un coût de 15 euros, devrait être remplacé à terme par un appareil plus économique, et mis à disposition du grand public début 2010.

Gros appétit

La régie étant confortée sur son territoire parisien pour encore longtemps (lire l’encadré), elle montre un certain appétit, en France, comme à l’international. Sur l’Hexagone, Pierre Mongin a été très clair lors de la présentation des résultats de son entreprise en évoquant les contrecoups du rapprochement Veolia-Transdev. “En échange de notre participation de 25,6% (dans Trandsev, NDLR), nous entendons obtenir des actifs à l’étranger, mais aussi en France, où il y a une demande des collectivités locales pour un troisième acteur de poids”, a-t-il indiqué.


À la conquête de l’Ouest

A l’abri sur Paris, la RATP passe à la vitesse supérieure à l’international : elle vient ainsi de s’implanter aux États-Unis en rachetant, via sa filiale RATP Développement, 51% de la société Mc Donald Transit Associates, quatrième entreprise privée de transport urbain outre-atlantique. Installée au Texas, elle opère dans 15 États, emploie 3 000 salariés, et a généré un CA de 23 millions de dollars en 2008.
La régie a aussi acquis 51% de Fullington Bus Company, qui opère dans le Nord-Est des Etats-Unis, et a généré un CA de 17 millions de dollars en 2008. Jean-Marc Janaillac, directeur général de RATP Développement, a rappelé que cette filiale avait pour vocation de réaliser un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros d’ici à 2013.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.